Sushi nerveux
( Kamikawaï 1 )
de Jérôme Noirez
aux éditions Archipel ,
collection Jeunesse
Genre : Fantasy

Auteurs : Jérôme Noirez
Illustrations : Yann Hamonic
Date de parution : septembre 2012 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 144
Age minimum : 12 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Jérôme Noirez

Une aventure haute en couleurs !

Jérôme Noirez est un auteur français désormais bien connu sur la scène de l’imaginaire. On lui doit notamment Le Diapason des Mots et des Misères, Féérie pour les ténèbres, 120 journées dans une veine plus adulte, mais aussi plusieurs récits pour la jeunesse comme la Dernière flèche.

La vie d’une divinité n’a rien de facile...

A Takamaga-hara, la cité céleste où vivent monstres et divinités, rien ne va plus. Sû, la déesse du Soleil, petite peste capricieuse de trois ans et demi, s’est une fois de plus disputée avec son frère. Vexée, elle a décidé de bouder jusqu’à la fin des temps, plongeant la Terre dans un hiver éternel. Omoikane, déesse de la Sagesse, et Uzume, déesse de la Gaieté et de la Danse, sont désignées pour ramener Sû à la raison et sauver l’humanité. Autant dire que leurs nerfs seront mis à rude épreuve.

surtout quand des enfants s’y mettent !

Dans cette nouvelle série, Jérôme Noirez reprend une légende bien connue des japonais : celle où la déesse du Soleil, Amaterasu, décide de rester enfermée dans une grotte, empêchant ainsi le soleil de se lever. Sur cette base, l’auteur présente les dieux comme des enfants tour à tour capricieux, colériques, déprimés... chacune des divinités a son caractère bien à elle, et c’est avec plaisir qu’on les suit dans leurs pérégrinations dans un monde fantastique où l’on retrouve tout le bestiaire japonais : tanukis, tengus, ogres... la plupart se trouvant dans des situations où ils ne sont pas à leur avantage !

Drôle, rythmé, ce récit se lit d’une traite, et les illustrations très mangas de Yann Hamonic correspondent tout à fait à l’univers enjoué mis en place par l’auteur. Un univers où les sentiments, les déceptions, prennent des proportions gigantesques, un univers que les enfants devraient trouver à leur goût !

On se trouve devant un petit roman plein d’enthousiasme, avec sa galerie d’enfants énervants, mais tellement adorables... une façon aussi de se familiariser avec les légendes japonaises, à mettre dans toutes les mains !
 

Tony Sanchez