Sword Art Online - Tome 3
de Reki Kawahara
aux éditions Ofelbe
Genre : SF

Auteurs : Reki Kawahara
Illustrations : Abec
Traduction : Rémi Buquet
Date de parution : février 2016 Inédit
Langue d'origine : Japonais
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 512
Titre en vo : Sword Art Online
Parution en vo : 2010

Lire tous les articles concernant Reki Kawahara

Un volume dans la continuité de la série, qui apporte son lot de nouveautés et de surprises !

Reki Kawahara est auteur japonais de light novels. On le connaît en France pour ses séries Accel World (illustré par HiMA) et Sword Art Online, illustré par Abec, qui s’est aussi occupé du design des personnages sur l’adaptation animée.

Phantom Bullet
 
Sword Art Online est de retour en France dans un troisième volume avec un nouvel arc intitulé Phantom Bullet. Les aventures de Kazuto Kirigaya alias Kirito, sont loin d’être terminées. En effet, suite à la demande de Seijirou Kikuoka, il devra enquêter sur une affaire tragique de meurtres ayant lieu dans un monde de réalité virtuelle (VRMMO) appelé Gun Gale Online (GGO).
 
Kirito devra toutefois d’abord se familiariser avec ce jeu, bien différent de ce qu’il a connu avec Sword Art Online et Alfheim Online, puisqu’on y combat principalement avec des armes à feu. Un tout nouveau personnage est mis à l’honneur dans Phantom Bullet, une adolescente du nom de Sinon avec qui Kirito tissera des liens. Ensemble, ils essaieront de découvrir ce qui se cache derrière ces mystérieux assassinats et la véritable identité de celui qui est nommé Death Gun.
 
Un récit toujours aussi rythmé

Ce troisième volume est dans la lignée des deux premiers avec des personnages toujours aussi attachants. Certains comme Asuna prennent une place moins importante ce qui permet de développer davantage Sinon, une jeune fille assez torturée dans la vie réelle qui voit en Gun Gale Online une sorte d’échappatoire. L’auteur sait nous tenir en haleine, en levant petit à petit le voile sur cette dernière. Les rebondissements étonneront les lecteurs qui n’auront qu’une envie : connaître le fin mot de l’histoire !

Les nombreuses illustrations en couleurs et en noir et blanc qui composent le roman sont toujours aussi belles et soignées, permettant par la même occasion de bien visualiser les protagonistes. Ceux ayant aimé les précédents volumes ne devraient pas être déçus et apprécieront peut-être même davantage celui-ci, dont l’histoire est beaucoup plus prenante. L’auteur s’attaque à de nouvelles facettes de son univers, pour le plus grand plaisir du lecteur !
 

Tony Sanchez