Sword art online - Progressive 1
( Sword Art Online 1 )
de Reki Kawahara
aux éditions Ototo ,
collection Romans 8-12 ans
Genre : Manga
Sous-genres :
  • Shonen manga

Auteurs : Reki Kawahara
Date de parution : novembre 2014 Inédit
Langue d'origine : Japonais
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 192
Age minimum : 12 ans
Titre en vo : Sword Art Online 1
Cycle en vo : Sword Art Online

Lire tous les articles concernant Reki Kawahara

La chronique écrite d’Adrien, 12 ans.

L’auteur
 
Reki Kawahara est un mangaka célèbre dans le monde pour ses deux séries "Sword art online" & "Accel world".
 
 
"Sword art online - Progressive " est une série manga dérivée de "Sword Art Online" qui fut d’abord un roman de SF/Fantasy, puis un manga, puis un dessin animé.C’est une sorte de "reboot" avec des changements par rapport à la série d’origine.
 
 
L’histoire
 
Après une première version alpha de "Sword Art Online", le jeu immersif sort réellement. Mais cette fois, les 10 000 joueurs sont bloqués avec leur casque dans le jeu. Ils ne peuvent enlever leur casque sous peine de mourir car leur conscience est à l’intérieur du jeu.
 
Pour s’en sortir, il leur faut gravir les cent étages d’une immense tour, qui sont autant de niveaux de jeu à franchir.
 
Kirito, un des joueurs experts de "Sword Art Online", rencontre Asuna, responsable-adjoint d’une des plus grandes guildes au sein du jeu. Il en tombe amoureux. Avec elle, il va tenter de gravir, un à un, les paliers de la Tour.
 
Mon avis
 
J’ai adoré ce premier tome. Le principe du jeu immersif est très intéressant et le personnage de Kirito est tout à fait sympathique. Il y a un bon dosage entre actions, suspenses et relations entre les personnages. Ils luttent pour sauver leur peau dans un jeu constitué d’un château géant dans un monde médiéval avec des créatures fantastiques.
 
Comme le titre de la série l’indique, ils doivent maîtriser l’art de l’épée et combattre des créatures puissantes avec leur arme blanche.Le héros dispose d’un pouvoir particulier : il peut combattre avec deux épées simultanément.
 
Les dessins noirs et blancs sont dynamiques, plutôt fins et élégants. L’ambiance n’est pas trop noire.
 
Le 1er tome se termine par un duel qui va sceller une partie du destin de Kirito...
 
Cette série est du niveau de "Darwin’s game", autre série de manga à succès. 
 
 
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.