Ter - T1 : l’Étranger
( TER 1 )
de Christophe Dubois et Rodolphe
aux éditions Daniel Maghen ,
collection Bande Dessinée
Genre : Science Fiction

Scénariste : Rodolphe
Dessinateur : Christophe Dubois
Date de parution : avril 2017 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 80
Titre en vo :
Cycle en vo : TER

Lire tous les articles concernant Christophe Dubois ou Rodolphe

"...Alors sortira un homme des entrailles de TER qui montrera à tous le chemin à accomplir... Il n’aura ni biens, ni vêtements, et son seul langage sera celui du silence."

Christophe Dubois est né le 22 décembre 1969 à La-Chaux-de-Fonds en Suisse. Auteur et dessinateur de bande-dessinée, il est connu notamment pour les séries Le Cycle d’Ostruce (2007-2010) (scénario de Nicolas Pona) et La Ballade de Magdalena (2012-2014) aux éditions Le Lombard.
 
Rodolphe, de son vrai nom Rodolphe Daniel Jacquette, né 18 mai 1948 à Bois-Colombes, est journaliste, critique, commissaire d’exposition, écrivain, et surtout, scénariste de bandes dessinées. Il est l’auteur d’une oeuvre ô combien prolifique, dont Les Enquêtes du Comissaire Raffini, Le Cycle de Taï-Dor et Une Aventure de Cliff Burton. Durant toute sa carrière, il a été de nombreuses fois récompensé pour l’ensemble de son oeuvre.
 
À la découverte de TER
 
Dans une décharge, le jeune Pip trouve un homme nu, qui ne se souvient rien de sa vie d’avant et qui n’a pas de langage. Doté d’une incroyable capacité à réparer les objets en tout genres, il le nommera Mandor, en référence à son étrange tatouage Main d’Or1. Aidé par sa sœur Yss, ils vont petit à petit tenter d’en apprendre plus sur cet homme sorti de nulle part qui provoque des remous au sein de leur société et des collèges religieux du Haut-Ménil.
 
Un premier tome de qualité
 
Christophe Dubois et Rodolphe nous gratifient aujourd’hui d’un premier tome d’une série qui semble en tout point de vue bien alléchante il faut le reconnaître. En 80 pages ils ont réussi à pondre une intrigue qui a clairement piqué ma curiosité, d’autant plus renforcée qu’il ne s’agit que du début ! Dans un monde post-apocalyptique, on sait qu’on a affaire à une société qui a perdu de sa grandeur d’autrefois, on ne sait pas encore pourquoi, mais ce sont des réponses qui ne tarderont pas à venir.
 
Ce tome est davantage centré sur son personnage sorti de nulle part, l’étranger, celui qui ne se rappelle de rien, mais qui a la faculté de tout apprendre à une vitesse hallucinante. Non loin d’être un sauvage prodige, Mandor est très vite attachant, de par sa réserve face aux événements, et du recul qu’il apporte à l’intrigue. La BD s’introduit d’ailleurs sur des commentaires de Mandor lui-même par rapport à sa découverte dans la décharge. C’est un point de vue très intéressant et bien pensé je trouve.
 
En clair, on ne sait pas grand chose pour l’instant, mais le tout est finement ficelé de manière à pousser le lecteur à vouloir en savoir plus pour la suite. J’aime beaucoup le coup de crayon de Christophe Dubois, classique mais loin d’être monotone. Quant au scénario de Rodolphe, il n’y a pour l’instant rien à critiquer. Juste à patienter pour savoir si les réponses à nos questions arriveront juste à temps dans l’intrigue. Tout ce que je peux vous dire pour l’instant, c’est que le final de ce tome envoie du pâté et me rend vraiment impatiente à l’idée de découvrir la suite.
 
 
 
 
 
 
 

Salomé Lelièvre

En plus d’une BD assez riche, ce premier tome dispose d’un feuillet assez fourni sur l’univers de TER et de dessins préparatoires à la fin de l’album. En clair, il s’agit d’un bel ouvrage qui se range religieusement dans son étagère.

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.