Tourmentes
( La Roue du Temps 8 )
de Robert Jordan
aux éditions Rivages ,
collection Fantasy
Genre : Fantasy

Auteurs : Robert Jordan
Couverture : Ivan Bilibine
Date de parution : novembre 2000 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Robert Jordan

Et voici le huitième tome du célèbre cycle de La Roue du Temps du non moins célèbre Robert Jordan. J’espère que vous avez suivi le début de l’histoire car il n’y a pas de séance de rattrapage. En route...

Rand al’thor est sorti de Rhuidean. Il a passé toutes les épreuves des aiels et peut maintenant aller les rejoindre pour les guider car il est le Car’a’carn c’est a dire celui qui vient de l’aube, né d’une vierge de la Lance pour les détruire et réunifier les survivants. Mat, qui l’avait accompagné jusqu’à l’entrée de la ville Interdite, revient lui aussi armé d’une étrange lance estampillée d’un corbeau. Ils retrouvent là-bas Moiraine sedai ainsi qu’Egwene entourées du groupe des Sagettes. A partir de là, il va voyager au travers du désert des terres Triples jusqu’au haut lieu de rendez vous de tous les aiels pour les réunir et en faire son armée.

De son côté Perrin, accompagné de deux Aes sedai, de Loial, d’aiels et de vierges de la lance, est reparti pour les deux rivières car la rumeur court que les blancs manteaux ont arrêté des gens de son village et que si lui, Mat ou surtout Rand ne revient pas, ils les tueront. Une fois arrivé, il apprend que sa propre famille est morte et que des trollocs sont sur le point d’attaquer le village. Il décide alors d’organiser la résistance. Le nom de Perrin les yeux d’or ne va pas tarder à résonner dans toute la vallée. Pendant ce temps, Ninaeve et Elayne suivent toujours les sedais de l’ajah noire pour trouver ce qui permettrait de contrôler Rand et de l’asservir. Ils pourraient ainsi travailler pour le ténébreux.

Bof...


Que recherche donc l’Ajah noire ? Pourquoi l’Impératrice de la tour blanche a-t-elle fuit déguisée en servante ? Pourquoi dans le rêve du Loup ou peut évoluer Perrin, ses frères ne sont plus là ? Et qui est ce chasseur ? Que des questions auxquelles Robert Jordan répond avec parcimonie. Nous avons affaire ici à une saga inégale dans l’intérêt de l’intrigue. De plus, huit tomes pour décrire une seule et même année, cela fait beaucoup.

Nénamoins, malgré sa longueur et le fait que l’on n’en voit pas la fin., La roue du temps reste une saga correcte. Mais honnêtement je préfère la saga de " l’arcane des épées " de Tad Williams ou encore " les chroniques de Krondor " de FEIST.

 

Pierre Demetz

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.