Trois Epines
( Rose Morte 2 )
de Céline Landressie
aux éditions L’Homme Sans Nom
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • bit-lit

Auteurs : Céline Landressie
Couverture : Magali Villeneuve
Date de parution : mai 2013 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Titre en vo :
Parution en vo : mai 2013

Lire tous les articles concernant Céline Landressie

Triangle amoureux et quatuor vampirique au cœur de la Révolution Française

Céline Landressie est une autodidacte qui doit sa culture littéraire à ses lectures nombreuses et diversifiées. Elle est en pleine rédaction de sa première saga, Rose Morte, dont elle a prévu cinq tomes. Trois épines en est le deuxième opus, après La Floraison, qui a déjà conquis un public d’initiés, le tout aux éditions de l’Homme sans nom. 
 
Deux cents ans plus tard…
 
1789. Sans prendre une ride, Rose a bien mûri. Elle n’en est plus à ses premières heures en tant que vampire. Exilée pendant dix ans en Russie, loin de la France, de Boissy et de son ancienne vie, elle a nourri une rancœur acerbe à l’égard de son mentor, Artus, responsable de son éloignement. Taisant ses sentiments à son encontre, Rose fait son grand retour en France, en compagnie du beau prince Vassili, qui n’a d’yeux que pour elle. Rose va essayer de découvrir pourquoi son mentor l’a rappelée après son exil et quelle menace pèse désormais sur son clan, le tout dans un climat de révolte ambiant…
 
Une suite dans la lignée du premier tome : brillante ! 
 
C’est avec un plaisir certain que l’on retrouve le style, l’univers sombre et les personnages attachants de Céline Landressi. Le contexte historique est savamment utilisé, l’intrigue est très bien ficelée, et l’on se passionne toujours autant pour les personnages, leur évolution, leur caractère et surtout leurs relations. Les amours tortueuses du comte et de son infante, la relation entre les deux frères d’Holival, le dévouement du prince pour sa maîtresse sont autant d’éléments que l’on approfondit et suit avec le plus grand intérêt. De même, on en découvre un peu plus sur le passé des frères, sur les différents clans de vampires, sur l’intrigue de la saga en général…bref, on avance et c’est exactement ce que l’on attend d’une suite ! 
 
Un style qui s’impose
 
Ce qui est marquant, c’est la façon dont l’auteur réussit à imposer son style dans l’univers foisonnant de la bit-lit et du young adult. Son écriture raffinée et soignée, son vocabulaire à faire pâlir les auteurs classiques, son style précieux mais léger nous plongent davantage dans le passé, et nous comblent de ravissement. La précision des détails, l’enchaînement de l’action nous permettent de vivre le récit, avec un réalisme désarmant. De plus, le roman se déroule du point de vue de Rose, ce qui nous permet de tout suivre avec ses impressions à elle, qui sont souvent très éloignées de la réalité (surtout lorsqu’il s’agit d’amour…), ce qui nous fait aller de découverte en découverte, avec délectation. 
 
De même, la justesse des mots qu’elle utilise lui permet de décrire des scènes de batailles violentes ou de sexe sans aucune obscénité, avec une dextérité certaine. L’enchaînement des scènes nous permet d’imaginer les scènes quasiment à la manière d’un film. 
 
Son style, c’est aussi les joutes verbales entre les protagonistes, la façon dont ils manipulent et se font manipuler, les non-dits, les préjugés … Bref, une écriture vivante, intelligente et bienveillante.
 
 
En résumé, Trois épines est un roman d’action, de vampire, de passion, d’Histoire et de complots, qui se démarque par son rythme entraînant et son style soutenu. Céline Landressie a bel et bien sa place dans le monde prisé de la littérature fantastique, et ce livre en est la preuve. Un conseil ? Dévorez-le ! 

Isabelle P

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.