Trois oboles pour Charon
de Franck Ferric
aux éditions Denoël ,
collection Lunes d’encre
Genre : Fantasy
Sous-genres :
  • Mythologie

Auteurs : Franck Ferric
Couverture : Bastien Lecouffle-Deharme
Date de parution : octobre 2014 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 300
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Franck Ferric

Une éternité de solitude...

Franck Ferric est né en 1979. Diplômé d’histoire, il est déjà l’auteur de deux romans, La Loi du désert et Les Tangences divines, ainsi que de deux recueils de nouvelles : Marches nocturnes et Dernière semaine du reptile. Il aborde souvent des thèmes historiques et mythologiques, et Trois oboles pour Charon se situe dans cette veine.

Une terrible malédiction

Le héros de Trois oboles pour Charon est amnésique : Sisyphe meurt et revient à la vie sans avoir le souvenir de ses précédentes incarnations, condamné à traverser les âges de l’humanité sans jamais accéder au repos. Il se réveille sans cesse au milieu des conflits, et attire le malheur partout où il passe. Il a l’éternité devant lui, mais à quel prix ?

« un monde où je suis à jamais étranger »

Le thème du héros amnésique puni par les dieux grecs a déjà été abordé chez Lunes d’encre, avec le roman de Gene Wolfe Soldat des brumes, à la différence cette fois que l’action ne concerne pas uniquement l’Antiquité, et que les divinités grecques semblent avoir abandonné le monde, à l’exception notable de Charon dont le rôle est d’appliquer leur châtiment. Arraché par la force des choses à son époque d’origine, Sisyphe n’est à sa place nulle part, alors même qu’il est capable de s’exprimer et d’être compris par tous les hommes qu’il croise : pouvoir communiquer ne signifie pas pour autant une compréhension mutuelle.

Le roman de Frank Ferric propose une lecture intéressante sur la différence et les mécanismes qui conduisent à la guerre : l’histoire humaine parcourue par Sisyphe n’est qu’une succession de conflits, que rien ni personne ne semble pouvoir faire cesser. Chaque période de l’histoire décrite par l’auteur est un témoignage de l’absurdité de l’existence, qui se poursuit dans la mort pour le héros. Condamné à ne jamais connaître le repos, la mort elle-même perd toute signification…

Mené d’une main de maître, le récit se dévore d’une traite, entre une écriture fluide et des dialogues percutants, sans oublier des descriptions qui sollicitent tous les sens du lecteur. Les grandes batailles prennent corps, et plongent Sisyphe dans la folie… mais est-ce lui qui est fou, ou les dieux qui l’ont puni ? Il voulait être libre, et le prix à payer est lourd...
 
Trois oboles pour Charon est un roman étonnant qui utilise de manière astucieuse et très personnelle un mythe grec bien connu, et qui nous offre une belle réflexion sur nos actes et leurs conséquences. 

Tony Sanchez