Ultraman - Tome 8
de Tomohiro Shimoguchi et Eiichi Shimizu
aux éditions Kurokawa
Genre : SF

Scénariste : Eiichi Shimizu
Dessinateur : Tomohiro Shimoguchi
Traduction : Maiko_O
Date de parution : juillet 2017 Inédit
Langue d'origine : Japonais
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 192
Titre en vo : Ultraman
Parution en vo : 2016

Lire tous les articles concernant Tomohiro Shimoguchi ou Eiichi Shimizu

Un volume un peu frustrant...

Eiichi Shimizu est né en 1978 à Osaka. Il a déjà signé plusieurs petites histoires indépendantes avant de produire sa première véritable série, Kurogane no Linebarrels, édité en France par Glénat. Pour Ultraman, série basée sur un héros japonais très populaire, il est de nouveau accompagné au dessin par Tomohiro Shimoguchi.

C’est dans les situations désespérées…

Plusieurs décennies se sont écoulées depuis qu’Ultraman, le célèbre géant vêtu de rouge et de blanc, a sauvé la Terre d’une destruction certaine. Le temps a passé et les exploits de ce super héros sont désormais relégués aux livres d’histoire ou aux musées. Mais les extraterrestres ont-ils réellement quitté notre planète ?

Le combat entre Seiji Hokuto et Ace Killer fait rage. Piégée par une troupe de mercenaires, la Patrouille Spéciale d’Etude des Singularités Scientifiques est en mauvaise posture. Mais c’est justement ce qui va permettre à Seiji de s’éveiller à ses pouvoirs…

… que naissent les héros !

Cette série obéit à un schéma classique qui ne dépaysera pas les amateurs de séries japonaises, que ce soit en manga ou en animé : on retrouve en effet un héros, dont le courage et la détermination lui permettront de sortir d’une situation périlleuse. Car c’est bien souvent dans l’adversité que les héros japonais se révèlent, et Ultraman ne fait pas exception ! Si la série d’origine faisait la part belle aux combats contre des monstres gigantesques, les auteurs s’intéressent ici davantage aux personnages, des héros certes, mais aussi des humains avec des sentiments et des doutes.

Et on en apprend également un peu plus sur les extraterrestres et leurs interactions avec les humains, on regrettera simplement que ce huitième volume génère plus de questions que de réponses, avec des complots à peine esquissés, ce qui génère beaucoup de frustration, même si on souhaite voir de quoi il retourne… L’action est toujours au rendez-vous, avec un récit rythmé aux dessins efficaces. On soulignera le travail sur les armures, particulièrement réussies. Ultraman est un manga intéressant, on espère que les volumes suivants nous en dévoilent davantage sur le cœur de l’intrigue !
 

Tony Sanchez