Ultraman - Tomes 1-7
de Tomohiro Shimoguchi et Eiichi Shimizu
aux éditions Kurokawa
Genre : Manga

Scénariste : Eiichi Shimizu
Dessinateur : Tomohiro Shimoguchi
Traduction : Fabien Vautrin
Date de parution : février 2017 Inédit
Langue d'origine : Japonais
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 192
Titre en vo : Ultraman
Parution en vo : 2016

Lire tous les articles concernant Tomohiro Shimoguchi ou Eiichi Shimizu

Une sympathique série, classique mais efficace

Eiichi Shimizu est né en 1978 à Osaka. Il a déjà signé plusieurs petites histoires indépendantes avant de produire sa première véritable série, Kurogane no Linebarrels, édité en France par Glénat. Pour Ultraman, série basée sur un héros japonais très populaire, il est de nouveau accompagné au dessin par Tomohiro Shimoguchi.

Les héros ne meurent jamais

Plusieurs décennies se sont écoulées depuis qu’Ultraman, le célèbre géant vêtu de rouge et de blanc, a sauvé la Terre d’une destruction certaine. Le temps a passé et les exploits de ce super héros sont désormais relégués aux livres d’histoire ou aux musées. Mais les extraterrestres ont-ils réellement quitté notre planète ?

Si certains d’entre eux ont des objectifs nobles, d’autres sont une menace... l’humanité pourra-t-elle compter sur une nouvelle génération d’Ultraman ?

Une nouvelle génération

Là où la série d’origine faisait la part belle aux combats contre des monstres gigantesques (rappelons que le créateur d’Ultraman est aussi celui de Godzilla), on revient ici à une dimension plus humaine, avec un scénario qui s’intéresse aux interactions des humains avec les extraterrestres, et notamment à l’organisation gouvernementale chargée de traiter avec eux. Le principe de l’histoire évoque bien sûr les films Men in Black, l’humour en moins. Ce n’est pas un problème, sachant que l’auteur traite avec justesse de thèmes comme la peur de l’autre et les discriminations. Il reprend aussi sa réflexion sur la relation de l’homme à la machine, motif déjà présent dans Kurogane no Linebarrels.

La lecture est très plaisante et l’action est au rendez-vous tout au long de ces sept premiers volumes, avec un récit rythmé et parfaitement maîtrisé. Eiichi Shimizu n’oublie pas pour autant les moments de pause qui lui permettent de développer les personnages et les éléments de l’intrigue, donnant ainsi plus de richesse à l’univers. Les dessins ne sont pas en reste, avec un trait agréable et des scènes d’action toujours lisibles. Mention aux différentes armures (dont celle d’Ultraman) et au design des extraterrestres, particulièrement réussis. Ultraman est une série classique plutôt réussie et qui ne manque pas d’atouts. Elle fait en tout cas honneur à l’un des plus grands super héros japonais !
 

Tony Sanchez

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.