Unique Survivant
( Talent 1 )
de Paul Azaceta et Tom Sniegoski
aux éditions Bamboo ,
collection Angle Comics
Genre : Art book

Scénariste : Tom Sniegoski
Dessinateur : Paul Azaceta
Couleurs : Ron Riley
Traduction : Alexis Nikolavitch
Date de parution : juin 2007 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 96
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Paul Azaceta ou Tom Sniegoski

Une idée plutôt originale

Avec la fin de la collection Terreur chez Pocket il y a quelques années, Christopher Golden a un peu disparu des étals des librairies. Auteur de fantastique, on lui doit des romans comme Vampire et martyrs ou Des anges et des démons. Il a également novelliser une belle cargaison de Buffy contre les Vampires. Le voici donc de retour avec un comics étonnant avec comme compagnon scénariste Tom Sniegoski (Hellboy, Outcast, Fallen...) et comme compagnon dessinateur Paul Azaceta (Grounded).

Survivant !


Nicholas est l’unique survivant d’un crash aérien. Chose étrange, alors qu’il était avec tous les autres passagers dans l’avion, il ne se « réveille » que lorsque les plongeurs parviennent à entrer dans l’épave au fond de l’océan. Un bain en apnée de douze heures à plusieurs mètres de profondeur !

Son cas apparaît tout de suite comme suspect au gouvernement qui voit en lui un complice de l’attentat. Très vite les grosses huiles qui sont liées au drame veulent l’éliminer. Il ne reste alors plus qu’à Nicholas la fuite. Mais dans le même temps, il est assailli par d’étranges visions. Celle des passagers qui sont morts dans l’explosion. Nicholas serait-il revenu d’entre les morts avec une mission ?

Bon scénario

On n’en attendait pas moins de Christopher Golden ! Le scénario, entre suspens et action, entre fuite et missions à réaliser, ne laisse aucun répit au lecteur et capte toute son attention dès les premières pages. De ce côté là, le premier tome de ce comics est une vraie réussite. Christopher Golden et Tom Sniegoski ont su trouver le bon équilibre pour rendre leur récit passionnant. On comprend bien les tourments du héros et en même temps l’angoisse de la traque dont il est le gibier. Une intrigue à deux niveaux malheureusement un peu desservi par le dessin. Le trait est un peu grossier. Les visages apparaissent trop lisses et les cases manquent sérieusement de détails. La faute en revient également au coloriste qui s’est souvent contenté d’à plat de couleurs sans aucune profondeur. Dommage car encore une fois le scénario est véritablement prenant. Série à suivre.

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.