Vers l’Ouest - Tome 1
de Zhihui Deng et Jianhe Zheng
aux éditions Urban China
Genre : Fantasy

Auteurs : Zhihui Deng , Jianhe Zheng
Traduction : Sarah Grassart
Date de parution : septembre 2017 Inédit
Langue d'origine : Autres
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 154
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Zhihui Deng ou Jianhe Zheng

Le voyage ne fait que commencer !

Zheng Jianhe est un scénariste, dessinateur et éditeur chinois. Créateur de bandes dessinées depuis 1992, il se met à son compte en 2006 et lance la série Feng Shen Ji, qui rencontre un succès immédiat. Il se consacre désormais à Vers l’Ouest.

Deng Zhihui démarre en 1980 sa carrière dans le manhua. Devenu éditeur quelques années plus tard, il continue à dessiner ses propres ouvrages, dont Feng Shen Ji et Le Geek, sa blonde et l’assassin en collaboration avec Zheng Jianhe.

Un combat acharné

L’armée du ciel s’apprête à attaquer le mont Tian Yu, sous la responsabilité du roi-dragon. Ce dernier connaît parfaitement la raison de sa venue : les dieux cherchent à s’emparer de la flamme sacrée cachée dans la montagne. Il ne peut le permettre, l’équilibre du monde en dépend.

C’est à un jeune démon inexpérimenté, Loup Blanc, que va revenir la tâche de protéger la flamme et de la mettre en sécurité. Le début d’un long périple semé d’épreuves…

Le début d’un long voyage

La Pérégrination vers l’Ouest est une œuvre majeure de la littérature chinoise, une véritable institution qui a donné lieu à de nombreuses adaptations au théâtre, en bd ou en jeux vidéo. Le lecteur français aura lui plutôt pour référence l’utilisation qu’en fait Akira Toriyama dans son manga Dragon Ball, dont le héros reprend de nombreux attributs du roi singe, l’un des protagonistes de La Pérégrination vers l’Ouest. Les auteurs chinois Zheng Jianhe et Deng Zhihui ont décidé de s’atteler à une suite, qui reprend le côté épique et grandiose du mythe d’origine, tout en lui donnant une lecture plus moderne.

Et ça fonctionne : le récit est maîtrisé et rythmé, les scènes d’action sont spectaculaires, et on s’attache assez vite au héros de cette histoire, un jeune homme naïf à qui il reste encore beaucoup de choses à apprendre. Alors certes c’est classique, mais c’est diablement efficace ! Le monde qui s’ouvre aux yeux des lecteurs s’annonce immense, et on a hâte de le découvrir en même temps que le héros. Les planches magnifiques se succèdent, et donnent corps à un univers chatoyant, où la nature est encore sauvage et violente. Ce premier tome ne manque en tout cas pas de souffle, et s’avère une belle porte d’entrée dans la bande dessinée chinoise. Vivement la suite !
 

Tony Sanchez