Vincent
( Coma 1 )
de Steven Dupré et Steven Dupré
aux éditions Glénat ,
collection Grafica
Genre : Fantastique

Scénariste : Steven Dupré
Dessinateur : Steven Dupré
Date de parution : octobre 2002 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Steven Dupré ou Steven Dupré

Un bon premier tome en attendant une confirmation dans le prochain volume

Coma est la première BD publiée en France de Steven Dupré. Cet auteur belge est pourtant assez connu dans son pays natal. Il a déjà reçu plusieurs prix dont celui de la Chambre des Experts. Il a réalisé entre autre la série Sarah et Robin chez l’éditeur Standaard et encré les albums de la série Sam de Jan Bosschaert, le dessinateur de Jaguar (Casterman).

La jungle pour coma

Vincent se réveille dans une forêt étrange et dense. Il est recueilli au sein d’une troupe d’enfants perdus dont le plus vieux n’a pas vingt ans. On lui apprend très vite que la survie est la seule loi dans cette jungle. Outre la difficulté pour se nourrir, il faut éviter de se faire prendre par les " piqueurs " sorte d’entités mystérieuses que l’on redoute sans jamais les avoir vues. Personne ne sait comment il a bien pu arriver au milieu de cette forêt, mais une chose est sûre : dès qu’ils en auront trouvé l’orée, leur calvaire prendra fin. Mais cette forêt est la métaphore de leur subconscient et ils évoluent ensemble dans ce monde fantasmagorique qui n’est autre que leur coma commun. C’est bien une lutte pour leur survie.


Beaucoup d’atouts


Le premier tome de cette série a beaucoup d’atouts. Un sujet original, des enfants dans le coma sont liés par la pensée et évoluent ensemble dans une jungle immense et des dessins réalistes comme une promesse de vie tangible. On suit l’arrivée de Vincent dans le petit groupe. Son arrivée coïncide avec le meurtre par Skinner de l’ancien " chef ", meurtre qu’il déguise bien entendu. Une rivalité s’instaure d’emblée entre Vincent et Skinner, mais Vincent peut compter sur la belle Dana pour le suivre jusqu’au bout de ce monde. Le nouveau est le seul à réfléchir, à essayer de se souvenir pour comprendre enfin qu’il est dans le coma. Il a surtout une quête, retrouver celle qu’il aime perdue comme lui dans cette forêt sans limite.

Les personnages, des enfants de 2 à 20 ans, sont d’emblée attachants. L’intrigue est bien maîtrisée et l’alternance entre cette vie " mentale " et la vie tangible dans laquelle des médecins tentent de les sauver est bien rendue. Une seule petite remarque sur les dessins, ils sont parfois un peu trop lisses. Il faut maintenant attendre le deuxième tome pour se faire une véritable idée sur la série.

Charlotte Volper

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.