Wild Cards II : Aces High

aux éditions J’ai lu ,
collection Imaginaire
Genre : Science Fiction
Sous-genres :
  • Mutants

Auteurs : Victor Milán , Melinda Snodgrass , Roger Zelazny , Walter Jon Williams , Lewis Shiner , George R. R. Martin , Pat Cadigan
Traduction : Henri-Luc Planchat
Date de parution : mars 2017 Réédition
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Anthologie
Nombre de pages : 602
Titre en vo :
Parution en vo : avril 1987
Première parution : février 2015

Lire tous les articles concernant Victor Milán ou Melinda Snodgrass

La montée des dangers

 

À New York, depuis les émeutes de Jokertown, le calme est plus ou moins revenu. Fortunato, l’as qui doit ses pouvoirs mentaux au tantrisme (quel homme !) doit affronter les membres d’une secte dissidente des francs-maçons. Sans le savoir, c’est le signe annonciateur d’une invasion extraterrestre, celle de l’Essaim. Le docteur Tachyon les connaît : la civilisation takisienne dont il est issu a déjà affronté cette entité protoplasmique. L’essaim envoie des bourgeons sur Terre, dont un dans le New Jersey. L’armée, aidée du docteur Tachyon et des as, arrive à les repousser. Les militaires se gargarisent de leur exploit, ignorant les avertissements de Tachyon. Car l’essaim est toujours là, en orbite autour du soleil, et prépare sa riposte. Pendant ce temps, les Takisiens reviennent pour récupérer Tachyon. En l’enlevant, ils kidnappent aussi trois as, dont Tortue et Captain Trips. Même les aliens font des erreurs !

 

L’aventure continue, rondement menée 

 

Aces High, deuxième volume de Wild Cards, est orchestré de main de maître par George R.R. Martin (Le trône de fer) et par son équipe d’auteurs (Zelazny, Shiner, Cadigan, Snodgrass, Williams). De ce volume de qualité, on peut citer comme moments mémorables « Pièces de sang » de Lewis Shiner, suite de « La sombre nuit de Fortunato » dans le précédent recueil, qui manie fantastique et épouvante avec brio. La nouvelle/chapitre « Différends familiaux » de Melinda Snodgrass est aussi excellente, permettant de découvrir la famille de Tachyon et la civilisation Takisienne, à l’origine du virus Wild Cards : gageons qu’on les reverra. Œuvre plurielle (il y a du plaisir à relire du Zelazny, auteur trop tôt disparu…), Wild Cards est un feuilleton, on attaque donc la suite avec beaucoup d’envie. Pour l’instant, cher lecteur, le cycle Wild Cards fonctionne et c’est donc recommandé.

Sylvain Bonnet