Wunderwaffen 11 : l’ombre de Wewelsburg
( Wunderwaffen 11 )
de Maza et Richard D. Nolane
aux éditions Soleil ,
collection Fantastique
Genre : Uchronie

Scénariste : Richard D. Nolane
Dessinateur : Maza
Couleurs : Desimir Milijic
Date de parution : juin 2017 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Maza ou Richard D. Nolane

Un filon en vogue

Space Reich, Zeppelin’s War, WunderwaffenQuelle activité pour un seul homme ! C’est dire qu’en quelques années Richard D. Nolane s’est imposé comme le maître francophone de l’uchronie, genre en pleine expansion. Sur Wunderwaffen, il est assisté par Maza, dessinateur passionné par l’aviation et les prototypes imaginés par les scientifiques nazis.
 
Wunderwaffen compte déjà onze tomes, en comptant le présent album, preuve d’un succès auprès des amateurs du genre. L’argument central ? Le débarquement en Normandie a échoué grâce à l’intervention d’une force mystérieuse qu’Hitler attribue au dieu Thor. Le lecteur a suivi Murnau, pilote émérite et incroyablement chanceux (mais est-ce vraiment de la chance ?), jusqu’en Antarctique où les nazis ont découvert un vaisseau spatial enterré dans la glace avec à son bord un alien étrange, le Visiteur. Celui-là même qui les a aidés en 1944…
 
Un atout pour gagner la guerre ?
 
Le Visiteur est arrivé au château de Wewelsburg et rencontre Hitler et Himmler (ce dernier contrôle désormais en partie l’humeur de son maître). Au moment où il leur explique qu’il peut les aider à gagner la guerre, Le Visiteur sent que l’U-Boote transportant « Thor » est attaqué par les anglais. La force dénommée « Thor » se déchaîne et détruit les assaillants alliés.
 
Hitler repart après que le Visiteur a utilisé son énergie pour le guérir de ses blessures au visage. Murnau, pendant ce temps, combat les nouveaux avions à réaction développés par les alliés. Quel prix Le Visiteur va-t-il demander aux nazis pour son aide ? Le Reich y survivra-t-il ?
 
Une série toujours efficace
 
L’ombre de Wewelsburg se situe dans la continuité d’une série de qualités. Nolane sait ménager ses effets, distille l’action et les révélations (pour le coup, on se demande comment tout ça va finir…), servi par le graphisme de Maza, toujours très bon. On ne peut à ce stade qu’attendre la suite, en priant pour que le final soit à la hauteur des attentes suscitées… À lire.

Sylvain Bonnet

Ce nouvel album de la série Wunderwaffen est une nouvelle preuve des qualités de Nolane et Maza.

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.