Yannis
( U4 0 )
de Florence Hinckel
aux éditions Nathan ,
collection Grand Format
Genre : SF
Sous-genres :
  • Post apocalyptique

Auteurs : Florence Hinckel
Date de parution : août 2015 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 300
Age minimum : 12 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Florence Hinckel

La chronique écrite d’Adrien, 12 ans.

L’auteure

Née en 1973, Florence Hinckel est une auteur française. Elle a commencé à publier en 2013, mais elle a écrit une cinquantaine de romans ou d’albums jeunesse.

Plus récemment, elle a écrit « Rendez-vous @ Londres » et « Super-Vanessa et la crique aux fantômes ».

Avec Vincent Villeminot, Carole Trébor et Yves Grevet, elle a écrit l’un des quatre premiers livres de la série à succès U4 qui raconte l’histoire de quatre adolescents français dans un univers post-apocalyptique. Elle a aussi collaboré au cinquième tome de la série « U4 Contagion ».


L’histoire
 
Après que sa famille a été tuée par le virus U4 à Marseille, Yannis tente de fuir la ville malgré les patrouilles d’adolescents survivants qui tirent sur tous ceux qu’ils ne connaissent pas. Après avoir reçu un email mystérieux parlant de retour dans le temps, il veut se rendre à Paris pour un rendez-vous d’experts de WOT (Warriors of Time).

Accompagné par son chien Happy, Yannis va essayer de partir en voiture avec des amis vers Paris, mais c’est sans compter sur l’armée qui voit d’un mauvais œil cette expédition…


Mon avis

Encore un bon tome de la série U4, le thème du virus qui ne tue que les adultes et les enfants de moins de quinze ans est toujours efficace. Les ados sont livrés à eux-mêmes et au reste de l’armée, de membres du gouvernement et de quelques médecins. Sur une partie du voyage, Yannis est tout seul, caché. Sinon, il est accompagné de Stéphane, de Marco et François.

J’ai lu ce livre plus rapidement que les deux tomes que j’ai lus, « Jules » et « Stéphane ». Son rythme est différent, la situation de Yannis à Marseille est plus palpitante que celle de Stéphane à Lyon et de Jules à Paris. Il est tout de suite en danger et doit fuir pour survivre. Après Marseille, Yannis a moins de répit que les autres personnages de la série dans leur périple vers Paris.

La rencontre entre Yannis et Stéphane est aussi décrite dans « Stéphane », mais ici, ce passage est raconté du point de vue de Yannis. Ces références croisées entre les livres sont intéressantes.

A la fin du livre, la série n’est toujours pas terminée. Peut-être vais-je découvrir la fin en lisant « U4-Koridwen » qu’on m’a conseillé de lire en dernier.
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.