Yellow Submarine Conscience Historique
( Yellow Submarine 132 )
de Harry Morgan et Edward Page Mitchell
aux éditions Le Bélial
Genre : SF

Auteurs : Harry Morgan , Edward Page Mitchell , Jean-Jacques Régnier
Couverture : Sébastien Hayez
Rédaction : André-François Ruaud
Date de parution : octobre 2004 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Revue
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Harry Morgan ou Edward Page Mitchell

Le retour du sous-marin !

Après de nombreux mois d’absence, revoilà la plus ancienne revue de SF qui reprend du service. Imaginez, c’est son 132ème numéro. Et si le rythme de parution s’est plus que ralenti ces dernières années, il n’en reste pas moins qu’aucune revue en activité ne peut se targuer de cette ancienneté. Et pour son retour à la surface, le sous-marin jaune a choisi d’explorer les arcanes du temps…

Deux parties assez remarquables


Comme souvent dans les revues de science-fiction, le dossier de Yellow Submarine nommé Conscience Historique est séparé en deux parties. D’une part les fictions, d’autre part les articles et analyses. Ici elles sont l’une et l’autre remarquable.

La partie Analyse brille par son sérieux et son éclectisme. Et s’il faut distinguer quelques articles, nous vous conseillons vivement d’aller faire un tour du côté d’Ugo Bellagamba et L’acteur historique dans les récits de SF, ou comment le temps est utilisé par de nombreux auteurs et quelle manière. Autre détour indispensable à faire, l’interview de Tim Powers par David Calvo. Quant aux amateurs de science-fiction française, ils liront avec attention l’article d’André-François Ruaud et P.J.G.Mergey sur Johan Héliot.

Côté Fiction, on saluera tout particulièrement L’horloge qui reculait d’Edward Page Mitchell, un auteur du XIXème siècle. Malgré les années, sa nouvelle n’a quasiment pas pris une ride et reste très agréable. Autre nouvelle qui se démarque, Le premier Transversal d’Harry Morgan. Sans être un chef d’œuvre, cette histoire de scientifique qui découvre qu’une porte de sa maison ouvre sur le jour d’avant, vous fera passer un bon moment.

Yellow Submarine, une revue de qualité pour les fans

Ce numéro 132 de Yellow Submarine est un véritable must par son sérieux et sa qualité. Mais il ne s’apprécie qu’à une seule condition : aimer les articles de recherche sur un thème donné en science fiction (ici le temps). Car à la différence de Bifrost ou de Galaxies, Yellow Submarine a pour principal intérêt son dossier, les nouvelles n’étant qu’un complément. De plus il ne travaille pas sur l’actualité. Résultat, seuls les amateurs y trouveront leur compte. Et ceux là seront véritablement comblés.

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.