Magie noire à Soho
( Le dernier apprenti sorcier 2 )
de Ben Aaronovitch
aux éditions J’ai lu
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Polar

Auteurs : Ben Aaronovitch
Traduction : Benoît Domis
Date de parution : mars 2014 Réédition
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 408
Titre en vo : Moon over Soho
Parution en vo : 2011
Première parution : mai 2012

Lire tous les articles concernant Ben Aaronovitch

Polar fantastique au son du jazz

Ben Aaronovitch est anglais, il est né à Londres en 1964. Il est écrivain et scénariste. On lui doit des scénarios notamment pour des séries TV comme Docteur Who, Casualty ou encore Jupiter Moon.
 
Après avoir été libraire, il va se lancer dans l’écriture proprement dite de roman et de là né la série Le Dernier Apprenti sorcier. 
 
 
Meurtres en musique
 
La poussière et surtout les blessures sont à peine pansées qu’il faut se remettre à l’ouvrage. L’équipe est pourtant bien fatiguée voire usée. Lesley en porte tous les stigmates autant physiques que psychologiques. L’agent Peter Grant et l’inspecteur Nightingale croyaient pouvoir profiter d’un peu de repos mais le crime n’attend pas...
 
Le milieu du jazz est émoi, un peu trop de ces musiciens émérites tombent comme des mouches. Et leurs morts sont plutôt suspectes.
 
Voilà donc les deux derniers sorciers de Londres sur une nouvelle enquête qui va les emporter dans le quartier branché de Soho au son du jazz londonien.
 
Clubs enfumés, musiques typées, créatures des plus exotiques et meurtres surnaturels vont être le quotidien de notre jeune enquêteur lui rappelant bien des souvenirs paternels... 
 
 
Fantasy urbaine pour sonate de trompette
 
Les nouvelles aventures du jeune inspecteur et apprenti sorcier démarrent sur les chapeaux de roue. Elles sont pleines de surprises et rebondissements aux couleurs du jazz.
 
En effet l’auteur nous emmène dans un nouvel univers plus musical, une fois de plus il nous prouve ses connaissances très pointues de Londres et ses environs.
 
Une ballade très jazzy au son des trompettes et autres cuivres pour notre jeune enquêteur.
 
Chacun des personnages évolue et prend un peu plus d’ampleur et de profondeur. On en apprend ainsi un peu plus sur leur passé, comme pour le très secret Nightingale. Ben Aaronovitch dévoile leurs aspects psychologiques et émotionnels. Ils en deviennent que plus attachants.
 
Quant à l’intrigue, elle est sombre et sanglante, meurtres et retournements de situation égrènent les pages du roman.
 
Alors c’est vrai que quelques fois cela peut partir un peu dans tous les sens, le héros lui-même semble perdu. Il tâtonne, amorce et essaye plusieurs pistes ce qui donne sûrement cette impression de ne savoir où l’on va.
 
Mais c’est vite oublié avec l’entrain communicatif de l’auteur dans ses descriptions de la City, des mythes abordés et un tas d’histoires sur cette ville qu’il semble adorer.
 
Une enquête bien noire comme on les aime, avec une histoire et une tension parfaitement maîtrisées pour une fantasy urbaine très actuelle. Des personnages intéressants dans un univers riche et plein de surprises, mené par une plume simple et efficace.
 
Ce deuxième tome de Ben Aaronovitch confirme son talent et la qualité de cette nouvelle série, j’ai hâte de lire la suite.

Yann Blanchard