La grande encyclopédie des elfes
( 1 )

aux éditions Hoëbeke
Genre : SF

Auteurs : Pierre Dubois
Couverture : Benoît Munoz
Traduction : Roland C. Wagner
Date de parution : octobre 2003 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Anthologie
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Pierre Dubois

Une très grande encyclopédie des elfes

D’un côté il y a les elfes, espèce méconnue du grand public, souvent à tort confondue avec les fées jusqu’à ce que Cate Blanchett, Hugo Weaving, Liv Tyler et Orlando Bloom les incarnent dans l’adaptation cinématographique du Seigneur des anneaux. Des êtres malicieux, facétieux. De l’autre il y a les encyclopédistes : des compilateurs de savoir, coincés dans le sérieux de leur entreprise. Et entre les deux jetant un pont de singe ou de Brigadoon, c’est selon, il y a Pierre Dubois. On ne se lasse pas d’ouvrir encore et encore cet ouvrage aussi érudit qu’agréable, aussi savant que farceur, de s’instruire là sur les mœurs des Jouroupira et de s’étonner là de l’aspect de leurs lointains cousins japonais les Tengu. Inspiré sans doute par le " Merveilleux Voisinage ", Pierre Dubois a truffé les très documentées planches signalétiques d’humour et de poésie. Et comme le manichéisme est loin d’être un attribut elfique, la peur, la folie, la cruauté sont aussi de la partie.

Un auteur de légende(s)

Plus que d’imprévisibles et capricieuses fées ce sont les arbres de la forêt des Ardennes qui se sont penchés sur Pierre Dubois. Du jardin à la cuisine en passant par les films de Tarzan, il cherche durant toute son enfance " une jungle dans l’imaginaire ". Doté d’un bon coup de crayon, il se retrouve inscrit à l’école des Beaux-Arts de Valenciennes. Il commence à faire des illustrations pour des magasines comme Eerie et Creepy. Il commence à collecter les légendes agonisantes qu’il diffuse dans plusieurs émissions radiophoniques lilloises (La Hotte du colporteur, Histoires pour les veillées). Ensuite, il rappelle par des éphémérides aux téléspectateurs de FR3 Bretagne leur lien originel avec la nature. Philippe Vandooren lui ouvre les pages de Spirou où en compagnie de René Hausman, il publie deux épisodes de Laïyna dans lesquels apparaissent des gnomes et des hommes sauvages. Passée inaperçue à l’époque

Laïyna est aujourd’hui une BD culte. Il prêtera encore son imagination et son érudition aux séries Pixies et Le Torte chez Glénat, Les Lutins chez Delcourt et Kairn chez Zenda. Plume et crayon toujours bien affûtés il écrit trois livres pour enfants et en illustre trois autres. Dans une interview il lance le titre elficologue comme une boutade le terme sera repris sérieusement. Il faut dire que Pierre Dubois s’est lancé dans une vaste entreprise d’approche quasi-scientifique du " Petit peuple ", amorcée dans Spirou (Le Grand Fabulaire du petit peuple, 1984), étoffée dans La Grande Encyclopédie des lutins (Hoëbeke, 1992), poursuivie dans La Grande Encyclopédie des fées (Hoëbeke, 1996). Il est d’ailleurs convié dans le monde entier pour faire partager son savoir et sa passion.

A force de côtoyer les petites gens, il est imprégné de magie et c’est tout naturel de le voir figurer au générique de plusieurs films fantastiques, légendaire ou de capes et d’épées…Enfin il a inspiré à Sfar le personnage de Petrus Barborygène (à décrypter comme Pierre le Barbu) beau pied de nez à un suiveur qui prétendait avoir consulté des ouvrages du dit personnage.

Bal(l)ade à travers les âges et les continents en terre elfique

Si l’origine des elfes peut être retracée jusqu’en des temps immémoriaux, leur forme et leur pouvoir ont bien fluctué à travers les siècles. Ils ont connu leurs heures de gloire aussi bien dans la vie quotidienne des hommes que dans les arts ainsi les Thuatha de Danaan se distinguèrent-ils dans les mythes irlandais ou Puck immortalisé par Shakespeare sèma dans les Lettres anglaises un vent de facétie. Mais condamnés par les religions successives, ridiculisés par les hommes désireux d’exorciser leur peur, les Esprits s’affaiblissent et se replient.

Les elfes sont présents sur les cinq continents et dans les quatre éléments. De la Makrâlle des Ardennes aux Kishi d’Angola Pierre Dubois chaussé de ses bottes de sept lieux bondit allègrement au dessus des frontières pour nous faire rencontrer les elfes de chaque contrée. Prenez garde cependant, si à sa suite vous sautez au dessus d’une mare de ne pas frôler une Asraï née d’un baiser de la lune sur l’eau sombre, elle s’évanouirait dans une flaque d’eau…

Les dessins de Claudine et Roland Sabatier plus raffinés que dans les deux volumes précédents accompagnent à merveille ce voyage dans l’imaginaire international cette plongée vertigineuse dans l’épopée elfique. Pierre Dubois a déclaré dans une interview au journal Le Monde " l’elfe, c’est celui qui te dit : Fuyons, le monde d’ici n’est absolument pas possible à vivre ". Il a apprivoisé pour nous les farouches elfes afin que cet autre monde fascinant et mystérieux qui est le leur nous soit enfin accessible…

Nathalie Ruas

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Répondre à cet article