La dimension des miracles
de Robert Sheckley
aux éditions Livre de Poche ,
collection SF
Genre : SF
Sous-genres :
  • Humour

Auteurs : Robert Sheckley
Couverture : Jackie Paternoster
Traduction : Guy Abadia
Date de parution : novembre 2009 Réédition
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 256
Titre en vo : Dimension of miracles
Parution en vo : 1968
Première parution : 1973

Lire tous les articles concernant Robert Sheckley

Le retour attendu d’un Grand Classique de la science fiction humoristique

Robert Sheckley, disparu en 2005, fut l’auteur de plus de quatre cent nouvelles et d’une vingtaine de romans, principalement dans le domaine de la science fiction humoristique. Fréquemment cité et admiré, La dimension des miracles fait partie des Grands Classiques de la science fiction. Après une éclipse de près de vingt ans, le voici de retour sur les rayonnages des meilleures librairies.

Un grand trip dans un univers à l’humour acide

Tom Carmody a bien de la chance : il vient d’apprendre qu’il a gagné un Prix au Grand Sweepstake Intergalactique. L’Envoyé du Centre Intergalactique l’accompagne aux confins de l’univers afin qu’il reçoive sa récompense des mains du Préposé mais à partir de là, les difficultés semblent vouloir s’accumuler. Le Prix est un être intelligent qui refuse d’adopter une forme physique définitive et se métamorphose sans cesse quand il ne disparait pas pour de bon, laissant son propriétaire aux prises avec d’étranges entités extra-terrestres. De plus, Carmody a fort à faire pour échapper à son prédateur et rentrer sur Terre, ce qui est particulièrement compliqué lorsqu’on ignore les coordonnées spatio-temporelles de sa planète d’origine. Un périple semé d’embûches et de découvertes farfelues commence alors, pimenté de conversations philosophiques avec un Prix qui, décidément, commence à coûter cher...

Robert Sheckley, galactic beatnik

Bien qu’étant généralement considéré comme meilleur novelliste que romancier, Robert Sheckley a néanmoins écrit des romans qui figurent parmi les chefs d’œuvre de la science fiction et La dimension des miracles est à juste titre considéré comme l’un des plus intéressants. Conduit sous la forme de dialogues philosophiques plus ou moins absurdes entre les divers protagonistes, il débute par un bref aperçu des tracasseries administratives du Centre Intergalactique, dignes d’un Kafka sous acide, pour nous conduire vers une fin que ne renieraient pas les plus grands maîtres du zen.

La dimension des miracles semble moins une quête du passé, le retour de Carmody sur sa planète d’origine, qu’une errance en direction d’un futur incertain et qu’enrichissent les multiples détours qui y mènent... ou pas. Une fois que l’on est parti, impossible de revenir en arrière. Il ne reste plus qu’à aller de l’avant, coûte que coûte et la possession d’un viatique s’avère rapidement superflue, à moins que celui-ci ne soit que prétexte à l’aventure. A quoi bon remporter le Prix, si ce n’est pour le plaisir du jeu ? En véritable beatnik cosmique, Robert Sheckley nous convie à l’accompagner dans une suite de tribulations de plus en plus loufoques à la recherche de notre place dans l’univers, pas moins. Nous ne sommes pas très loin de ces hippies des années soixante dix, désireux de se libérer d’un carcan social trop rigide et avides de transcendance qui, partis à la découverte des mystères de l’Orient, ne sont jamais rentrés...

Encore une fois l’humour de Robert Sheckley n’est pas gratuit. Il ne s’agit pas de faire rire pour s’amuser mais plutôt de faire du rire une des armes les plus redoutables d’un kit de survie au sein d’un univers impitoyable, afin de pouvoir continuer à s’en amuser... « Et quand je vous fait ça, vous sentez quelque chose ? » demandait l’auteur dans une de ses nouvelles les plus fameuses. L’humour n’est pas chez lui une simple distraction mais l’équivalent littéraire du doigt d’un thérapeute rusé et un peu sadique qui appuie sur certaines des angoisses métaphysiques qui démangent un certain nombre d’entre nous.

Publié pour la première fois en 1968, La dimension des miracles n’a pas pris une ride et on peut parier qu’il en sera encore de même dans une centaine d’années... Sans attendre jusque là, il est à noter que la suite de ce roman, La dimension des miracles revisitée, est actuellement disponible chez l’éditeur Rivière Blanche et qu’il serait bien dommage de s’en priver.

Fred Combo