François Baranger prépare un thriller situé à Paris en 1907
(19/01/2015)

 

 

 

François Baranger a signé il y a quelques mois aux éditions Critic un dyptique de science fiction très remarqué : Dominium Mundi (notre interview). Travaillant également dans le cinéma, mais aussi en bande dessinée, il a également signé de nombreuses couvertures... 
Quel est votre bilan de 2014 ?
Une année assez calme sur le plan de mon activité de concept artist, puisque je n’ai travaillé sur aucune production de longue haleine (comme La Belle et la Bête l’année précédente). J’ai plutôt enchainé plusieurs prods courtes, telles que le trailer du jeu The Division (Ubisoft) réalisé par Blur Studios. Je n’ai pas le droit de parler des autres projets sur lesquels j’ai été impliqué, mais je posterai les images au fur et à mesure que les trailers sortiront. L’avantage de ces projets morcelés, c’est que cela m’a laissé pas mal de temps pour écrire. :) J’ai aussi sorti en milieu d’année un artbook consacré à mon travail sur La Belle et la Bête.
 
 
Sur quoi travaillez-vous ? Quels sont vos projets ?
Cette année sera tout le contraire de 2014 ! Je viens de commencer la préproduction du prochain film de Christophe Gans, qui durera (en ce qui me concerne) au moins une dizaine de mois. Donc en 2015, je vais devoir jongler avec mon emploi du temps pour écrire ! Concrètement, j’ai deux projets. Un à moyen terme qui sera mon prochain roman. Il s’agit d’un thriller situé à Paris en 1907. Je n’en dis pas davantage pour le moment. Il devrait sortir courant 2016. Et à plus long terme, j’ai un projet de "beau livre" illustré sur le travail d’un auteur qui me tient particulièrement à cœur. Mais là, il me faut vraiment du temps pour travailler dessus, donc je doute que le film de Gans me permette de m’y atteler pour de bon cette année.
 
Et quelles sont vos prochaines dédicaces et apparitions à venir ?
Normalement, je serais présent au prochain Salon du livre de Paris, et probablement aux Imaginales, ainsi qu’à Etonnants voyageurs à St. Malo. Je confirmerai tout cela un peu en amont sur ma page Facebook.