Ophélie Bruneau prévoit un roman steampunk
(21/01/2017)

 

 

 

ActuSF fait la tournée des vœux auprès des auteurs de science fiction et de fantasy et en profite pour leur poser quelques questions.
 
Ophélie Bruneau est l’auteure du roman Freaks’ Squeele paru chez Bayard en 2016. Elle a également écrit la série d’urban fantasy Ana l’Étoilée pour les éditions du Chat Noir.
 
ActuSF : Sur quoi travailles-tu ? Quels sont tes projets ?

Du côté des parutions, 2017 sera l’année des suites avec deux romans : un deuxième opus de Freaks’ Squeele aux éditions Bayard (une nouvelle aventure inédite des héros), et le tome 3 de la série Ana l’Étoilée aux éditions du Chat Noir.
Et la science-fiction dans tout ça ? Ça tombe bien, je n’ai jamais cessé d’en écrire ! Une nouvelle devrait bientôt le prouver dans une anthologie chez Rivière Blanche.
En parallèle, je poursuis l’écriture d’Ysa Zéro, un roman de SF Young Adult. Après des mois à travailler dessus quand je ne suis pas prise sur autre chose, j’en attaque enfin le dénouement, donc je pourrai bientôt laisser reposer le premier jet pour mieux me consacrer au quatrième et dernier tome d’Ana l’Étoilée. Le roman suivant devrait être ma première grande aventure apparentée steampunk, mais je ne sais pas si j’aurai le temps de l’écrire en 2017.
 
Quelles seront tes prochaines dédicaces ?

Mon planning de dédicaces pour l’année n’est pas encore tout à fait calé, d’autant que je réduis les déplacements spontanés, ceux où je voyage à mes frais, sans assistance, et dont j’ai tendance à rentrer sur les rotules. Les années qui passent ne nous rajeunissent pas et je commence à me trouver "trop vieille pour ces conneries", comme on dit ! Bref, à l’heure actuelle, ma seule dédicace prévue en dur, sûre à 100%, aura lieu en mars aux Oniriques de Meyzieu, formidable festival qui me fait l’honneur de m’inviter. Mais il y en aura d’autres, forcément, à préciser au cours des semaines à venir.
 
 
Voir sur le forum...

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.