Jérusalem d’Alan Moore
(06/04/2017)

 

 

 

Sortie hors norme pour la rentrée littéraire de cette année : les éditions inculte publient Jérusalem, un roman exceptionnel d’Alan Moore, le grand auteur de comics américain (From Hell, Watchmen, La Ligue des Gentlemen extraordinaires).
 
Best seller du New York Times pendant plusieurs semaines d’affilée, Jérusalem a demandé plus de dix années d’écriture et deux ans de traduction (le traducteur, Claro, tien d’ailleurs un blog entièrement dédié à la traduction de l’oeuvre).
 
Voici la présentation de l’éditeur pour cet énorme ouvrage de plus de 1000 pages :
 
 Et si une ville était la somme de toutes les villes qu’elle a été depuis sa fondation, avec en prime, errant parmi ses ruelles, cachés sous les porches de ses églises, ivres morts ou défoncés derrière ses bars, les spectres inquiets ayant pris part à sa chute et son déclin ? Toute une humanité déchue s’est donné rendez-vous dans le monumental roman d’Alan Moore, dont le titre – Jérusalem – devrait suffire à convaincre le lecteur qu’il a pour décor un Northampton plus grand et moins quotidien que celui où vit l’auteur.

Alan Moore a conçu un récit-monde où le moindre geste, la moindre pensée, laissent une trace vivante, une empreinte mobile que chacun peut percevoir à mesure que les temps semblent se convulser. Il transforme la ville de Northampton en creuset originel, dans lequel il plonge les brûlants destins de ses nombreux personnages.

Roman de la démesure et du cruellement humain, Jérusalem est une expérience chamanique au coeur de nos mémoires et de nos aspirations. Entre la gloire et la boue coule une voix protéiforme, celle du barde Moore, au plus haut de son art.
 
En libraires le 30 août 2017.