Mini interview : musique et coup de coeur lectures avec... Élisabeth Ébory
(22/11/2017)

 

 

 

 Une mini interview de Elisabeth Ebory, autrice de La Fée, la Pie et le Printemps dans la collection fantasy Bad Wolf des Éditions ActuSF.

1) Quelle(s) musique(s) nous conseilleriez-vous pour accompagner la lecture de La Fée, la Pie et le Printemps ? 

La Fée, la Pie et le Printemps est une aventure rythmée avec un brin de légèreté et un soupçon de ténèbres corsées. Alors, je dirais aux lecteurs : choisissez votre film d’aventure préféré - quelque chose qui claque et qui remue bien, épique, enlevé, idéalement plutôt "de cape et d’épée" que "fast and furious", mais c’est à vous de voir - et prenez sa bande originale. Vous aurez la bonne base. 

Après, si vous voulez compléter avec des notes plus spécifiques, écoutez Kashmir de Led Zeppelin, un morceau juste phénoménal pour les scènes de confrontation et Immigrant Song du même artiste (pour lancer quelques éclairs, on ne fait pas mieux !). Rajoutez une dose de London Calling, des Clash, parce que les voleurs de grand chemin et les punks ont quelques accointances à travers les siècles. Enfin, pour des moments plus éthérés, intimes, un souffle de Lana Del Rey. C’est bon vous y êtes : la parfaite B.O.

2) Avez-vous des coups de cœur lectures à nous faire partager sur cette fin d ’année ? (en français ou en anglais ?) 

Heu... Alors comme j’ai quelque chose comme huit millions d’années de retard de lecture, mes coups de cœur récents ne sont pas très... récents. Mais tant pis ! Donc premier coup de cœur : La Passe Miroir, les Fiancés de l’hiver, de Christelle Dabos (oh ! ce tome 1 ! Et là j’entame le tome 2 ! Bonheur et joie ! ). Anasterry, d’Isabelle Bauthian, est un des romans que j’ai dévoré récemment : j’ai été accroché par le duo des personnages principaux, et je n’ai pas pu les lâcher avant la fin de leur aventure ! Hâte de découvrir la suite ! Un coup de cœur vraiment récent : les artbooks féériques sortis chez les Moutons électriques cet automne. Je détiens "Grand Peintre Féerique", dirigé par Christine Luce, et c’est une merveille ! Enfin, je ne les ai pas encore lus, mais j’ai très envie de me plonger dans les Sœurs Carmines d’Ariel Holzl, dont le tome 2 vient de sortir. La démarche de l’auteur, qui propose son propre univers en détournant les codes du roman gothique, du roman austenien, m’intéresse beaucoup et j’ai vraiment envie de découvrir la ville de Grisaille et Monsieur Nyx !

3) Pour vous, quel est LE classique SF ou fantasy à lire absolument ? Pourquoi ? 

Un des premiers livres de SF que j’ai lu et qui est en fait précurseur du genre (malgré son classement basique plutôt orienté fantastique, dû à l’époque) est le Frankenstein de Mary Shelley. Pour moi c’est un incontournable car il est l’expression même du changement de société qui se profile en ce début XIXème (il est paru en 1818). La science s’impose petit à petit à travers toutes les strates de la société, elle fascine, elle effraie... Elle devient source d’inspiration. Ce roman est aussi le produit de l’imagination d’une jeune femme (21 ans à peine !) et d’un jeu littéraire ("Hé ! Écrivons une histoire d’horreur" se disent Lord Byron, Mr. Shelley, sa compagne Mary, et le Dr Polidori)... Pour toutes ces raisons, c’est un monument : l’histoire de sa conception est aussi fascinante que le livre en lui-même. Et le livre en lui-même a été mille foi ré-inventé par des adaptations (du pur nanar au chef d’œuvre). Il a d’ailleurs un souffle visuel impressionnant : c’est un roman qui génère des images, qui passe naturellement sur écran. Et bien sûr, depuis bientôt deux cents ans tout rond, ce texte interroge toujours l’homme sur la notion d’humanité, et en corollaire de monstruosité. Il est difficile de remonter à la source des mythes. Avec le Frankenstein de Mary Shelley, on a cette chance : pouvoir se confronter à la naissance d’un mythe moderne.