Une couverture pour le roman La Forme de l’eau
(07/02/2018)

 

 

 

 La Forme de l’eau – The Shape of water est un film fantastique Guillermo Del Toro qui sort en France le 21 février prochain. On doit a ce réalisateur des films : Hellboy (adapté des Comics de Mike Mignola), Le Labyrinthe de Pan ou plus récemment Crimson Peak, mais aussi producteur de série comme The Strain
 
 
 Le film a remporté le Lion d’or à la Mostra de Venise 2017. Il prend pour cadre la Guerre froide (1962) et raconte l’histoire de Elisa, une muette, travaille comme agent d’entretien dans un laboratoire où est retenu prisonnier un homme amphibien qu’elle va décider de libérer après s’être prise d’affection pour lui. 
 

 
Le roman La Forme de l’eau est une adaptation mais aussi un prolongement de l’histoire du film, coécrit par Guillermo del Toro et Daniel Kraus. Il sort le 7 mars prochain aux éditions Bragelonne, et vous pouvez déjà le précommander en numérique ici
 
Quatrième de couverture :
Nous sommes en 1963, et Elisa Esposito survit tant bien que mal. Née muette, abandonnée par sa famille, elle travaille de nuit comme femme de ménage au Centre Occam de recherche aérospatiale. Un soir, elle surprend quelque chose qu’elle n’était pas censée voir : un homme amphibie prisonnier d’une cuve, qui doit être étudié par les scientifiques pour faire avancer la course à l’espace de la Guerre Froide. La créature est terrifiante, mais aussi magnifique - elle fascine Elisa. Utilisant la langue des signes, celle-ci établit une communication. Bientôt, la créature devient sa seule raison de vivre. Pendant ce temps, Richard Strickland, le militaire brutal qui a capturé la créature en Amazonie, envisage de la disséquer avant que les Russes ne tentent de s’en emparer. Elisa doit tout risquer pour sauver la créature. Avec l’aide d’une collègue qui souffre du racisme ambiant et d’un voisin malchanceux qui n’a plus rien à perdre, elle met au point un plan d’évasion. Mais Strickland ne l’entend pas de cette oreille. Et les Russes sont bel et bien sur l’affaire... Le fantastique, la romance et l’horreur s’entremêlent dans une histoire d’amour obsédante et tragique, qui a remporté le Lion d’or du meilleur film à la Mostra de Venise en 2017.