Mois Lovecraft : des extraits indicibles
(14/03/2018)

 

 

 

Voilà trois extraits pour découvrir les trois titres ambiance mythe de Cthulhu qui sortent dans le cadre du mois Lovecraft chez les Indés de l’imaginaire : 

Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu de Karim Berrouka (Editions ActuSF)

Qu’est-ce qui est vert, pèse 120 000 tonnes, pue la vase, n’a pas vu le ciel bleu depuis quarante siècles et s’apprête à dévaster le monde ?

Ingrid n’en a aucune idée.
 
Et elle s’en fout.
 
Autant dire que lorsque des hurluberlus lui annoncent qu’elle est le Centre du pentacle et que la résurrection de Cthulhu est proche, ça la laisse de marbre.
 
Jusqu’à ce que les entités cosmiques frappent à sa porte... 

 Hyperborée & Poséidonis de Clark Ashton Smith 

C’est avec Hyperborée que CAS entre le plus en résonance avec le célèbre mythe de Cthulhu de H. P. Lovecraft. Située dans un arctique préhistorique légendaire, menacée par la venue d’un âge glaciaire, l’Hyperborée est alors une contrée paradisiaque, aux jungles luxuriantes et aux dieux immémoriaux.

La civilisation humaine, dont la capitale est la gigantesque et baroque cité d’Uzuldaroum, doit composer avec les féroces adorateurs de la divinité Tsathoggua et d’autres cultes rendus à des entités encore plus effrayantes comme Iog-Sottot et Kthulhut...

L’univers de Clark Ashton Smith est sans doute l’un des plus singu­liers et l’un des plus autonomes de la littérature fantastique. Clark Ashton Smith (1893-1961) connait une existence marquée par la maladie et l’art. Ami de H. P. Lovecraft et de Robert Howard, à eux trois, on peut dire qu’ils inventèrent une bonne partie de la fantasy américaine ! À la fois poète, amoureux fou des écrivains décadents du 19e siècle, styliste hors pair, Clark Ashton Smith engendra une oeuvre littéraire d’une rare beauté, hantée par un imaginaire exotique mais aussi sombre, baignée par la magie des mots et des images

 115° vers l´épouvante de Guillemot Lazare (Les Moutons Électriques, Les Saisons de l’étrange)

Que s’est-il produit dans un lointain passé sur l’île de Skellig, au large de l’Irlande ?

La manifestation d’une créature épouvantable, événement dont on trouve des traces sur une bonne partie du globe terrestre, selon une étrange diagonale de 115° qui, traversant l’Europe et l’Afrique, va se perdre quelque part dans l’Océan Indien. La chose terrifiante avait jadis été mise en échec. Or, en ce mois de mai 1925, elle s’est réveillée... et compte bien revendiquer le monde comme terrain de jeu !

Les seuls à savoir, les seuls qui, peut-être, parviendront à la contrer, sont au nombre de cinq : le Père Brown, un prêtre catholique britannique dont le hobby est la résolution de meurtres et mystères ; un jeune orphelin cornouaillais, Billy Babbridge ; ainsi que trois aventuriers américains, Hareton Ironcastle, sa fille Muriel et son neveu Sidney Guthrie. Ils se lanceront sur les traces des sectateurs de la chose et, au terme d’un périple qui les mènera au-dessus d’une faille océanique, à l’autre bout de la Terre, tenteront d’empêcher le monde de basculer dans l’horreur.

Lazare Guillemot réunit des personnages fameux de la littérature populaire, sous le triple patronage de Chesterton, de Rosny aîné et de... Lovecraft !