Soutenez le Voyageur Onirique, roman dans le Mythe de Cthulhu
(14/03/2018)

 

 

 

 C’est le mois Lovecraft chez les indés de l’imaginaire, avec les trois sorties que sont Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu de Karim Berrouka, Hyperborée & Poséidonis de Clark Ashton Smith et 115° vers l´épouvante de Guillemot Lazare (vous pouvez retrouvez des extraits ici)

 Mais si le financement de l’intégrale prestige de HP Lovecraft par les éditions Mnémos cartonne sur Ulule, d’autres projets autour le mythe de Cthulhu sont en cours sont en cours de financement. 

 C’est le cas du Voyageur Onirique, de Guillaume Beck. .Un récit fantastique dans le mythe de Cthulhu, mais aussi le premier roman d’une nouvelle maison d’éditions deses littératures de l’imaginaire : Ogmios Éditions.

Pour les soutenir, c’est par là : 

« Parle-moi des Grands Anciens... » C’est ainsi, après avoir naïvement posé cette question à West, son collègue et ami, que la vie d’un étudiant de l’université de Miskatonic va basculer dans le chaos. Il deviendra la marionnette d’anciennes et terribles entités, un simple pion dans une lutte cosmique immémoriale. Il cherchera à retrouver le cours paisible de son existence auprès de sa petite amie. Mais on ramène toujours quelque chose de ses voyages. Dès lors est-il possible de revenir à la normalité, de vivre avec celle que l’on aime quand son monde bascule dans la folie ?