Nouvelle gratuite : Le gnome qui voulut être fée de Audrey Alwett
(12/04/2018)

 

 

 

En avril, les Indés de l’imaginaire vous proposent quatre nouvelles gratuites en numérique. 

Voilà la quatrième et dernière interview : Audrey Alwett pour Le gnôme qui voulut être fée dans l’univers des Poisons de Katharz

Les autres interviews : 

- Olivier Gechter pour Chapeau melon et Homme en noir dans l’univers du Baron noir aux éditions Mnémos. 

- Alex Evans pour Une Collection d’ennuis dans l’univers de Sorcières associées et de L’Échiquier de Jade (éditions ActuS, Bad Wolf)

Elisabeth Ebory pour Fichu Chaudron dans l’univers de La Fée, la Pie et le Printemps (Éditions ActuSF, collection Bad Wolf). 

1) Le Gnome qui voulut être fée, ça parle de quoi ? 

Audrey Alwett : C’est une histoire d’automne, de fées et de gnomes... Je dois dire que le pitch est dans le titre ! Le problème c’est qu’un racisme légendaire oppose les deux peuples et que l’affaire est bien mal engagée pour Mignard, le petit héros de cette histoire....

2) Comment cette nouvelle s’intègre dans l’univers du roman Les Poisons de Katharz ?

Audrey Alwett :  Dans Les Poisons de Katharz, la sorcière Dame Carasse se fournit en poisons auprès des gnomes. Dans cette nouvelle, on découvre comment les gnomes fabriquent cette matière première qui fait leur notoriété à la Foire Obscure.

3) Allez-vous revenir dans cet univers prochainement ? Avec des nouvelles et/ou des romans ? 

Audrey Alwett : Oui, en novembre prochain paraîtra chez ActuSF mon prochain roman : L’Alchimiste au beurre, toujours dans le même univers. Ce sera une histoire d’ogres, de sorcières, d’amour, d’humour, de dette odieuse et du prix de la vie humaine... Il y sera aussi question de beurre. Évidemment.