Les auteurs s’allient pour défendre leurs droits.
(07/09/2018)

 

 

 

Les auteurs se sont réunis afin d’unir leurs forces face aux problématiques qui secouent la professionnalisation des auteurs et celle de la reconnaissance des écrivains helvétiques des littératures de genre. 

 

Fondation de la Ligue des auteurs professionnels 


Ce jeudi 6 septembre, des écrivains et artistes engagés dans la lutte pour la reconnaissance des droits des auteurs se sont réunis pour fonder la Ligue des auteurs professionnels. 

Née sous l’impulsion de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse et des Etats généraux de la bande-dessinée, elle est pour l’instant composée et soutenue par Joann Sfar, Tatiana de Rosnay, Marie-Aude Murail, Agnès Ledig, Virginie Grimaldi, Erik L’homme, Denis Bajram, Samantha Bailly, Benoit Peeters, Gaëlle Nohant, Maliki, Delphine Bertholon, Cy, Valérie Mangin, Christophe Arleston, Xavier Dorison, Sophie Adriansen, Aurélie Neyret, Mathou, Nicolas Digard, Audrey Alwett, Michel Robert, Léa Frédeval, Marie Spénale, Joris Chamblain, Sophie Dieuaide, Guillaume Nail, Alexis Sentenac, Adrien Thomas, Baptiste Beaulieu. D’autres auteurs et éditeurs sont invités à rejoindre le collectif. 

L’objectif de ce rassemblement est d’oeuvrer à la sauvegarde sur métier d’auteur et des conditions de création. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site internet

 

 

 

 

Le groupe des auteurs helvétiques de genre


Sous l’impulsion de Marylin Stellini a été fondé le groupe des auteurs helvétiques de genre afin de favoriser leur reconnaissance. 

Déjà créatrice du Salon du livre romand, elle a créé ce mouvement afin de faire prendre conscience au public la littérature de genre et de lutter contre les préjugés. Elle regrette que des auteurs soient forcés de s’afficher sous l’étiquette de la littérature générale pour de simples raisons commerciales.