- le  

Canisse

Eric Scala (Illustrateur de couverture), Olivier Bleys ( Auteur)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/07/2010  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Canisse

Olivier Bleys est un écrivain né en 1970. Auteur, principalement chez Gallimard, de romans, essais, récits de voyages et pièces radiophoniques, il obtient pour ses œuvres divers prix et des bourses, qui viennent confirmer son statut. Ses seize ouvrages se situent dans des époques différentes de l’histoire de l’humanité dont ils explorent plusieurs facettes en empruntant des styles variés. Bleys confesse également une passion pour les nouvelles technologies et consacre une partie de son temps à dispenser des formations dans ce domaine.
Dans la science-fiction, cependant, Bleys fait ses premiers pas avec Canisse, un planet opera aquatique.

À la recherche du poisson mythique

Le thème de Canisse, l’histoire d’un homme qui ne vit plus que pour trouver un poisson mythique, loin d’innover, a été à plusieurs reprises abordé en littérature.
On pense au K de Dino Buzzati, au Vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway, ou même au Moby Dick d’ Herman Melville. Dans ces trois récits, malgré des univers différents, on retrouve un poisson, capable d’obséder un homme, jusqu’à occulter tout autre intérêt à ses yeux.
Dans Canisse, dès le début, on découvre un personnage en manque de motivation. Xhan, ancien garde-pêche de l’Unité, vient d’être mis à la retraite et rien ne semble pouvoir remplacer la passion qu’il mettait à son travail. C’est lorsqu'il se découvre gravement malade qu’on lui parle d’une espèce de poisson non répertoriée dans son Guide Outre-Monde des chasses et des pêches et dont la taille dépasse tout ce qu’on peut imaginer. Dès lors, le voici prêt à tout pour apercevoir le Mégathalos, qui n'existe que sur la lointaine planète Canisse.

Un roman bien écrit
...

Le texte de Canisse, rédigé dans une langue agréable, rend efficacement les questionnements d’un Xhan désœuvré, son inquiétude quant au futur, ses différentes émotions tout au long de son aventure. Les dialogues sont crédibles et les actions décrites le sont dans une prose évocatrice.
À travers les aventures singulières de Xhan Elotym, c’est sa société entière qui est décrite par petites touches. Le travail, les relations familiales, les lieux de socialisation, etc.
On découvre aussi, dans une moindre mesure, l’organisation de Canisse, les croyances, les traditions et les habitudes d’un monde envahi par son océan.

...mais pourquoi un planet opera ?

Malgré sa maîtrise évidente de l’écriture, Olivier Bleys livre avec Canisse un roman de science-fiction assez médiocre. Le choix de placer son intrigue sur plusieurs planètes plutôt que sur terre se justifie difficilement. Les autochtones de la planète Canisse, intellectuellement limités, comme il se doit, semblent tirés d’îles inconnues du Pacifique. Les pirates, stéréotypés, les touristes, les médecins, auraient tout aussi bien pu jouer leur rôle dans un roman d’aventure plus réaliste, dans un conte ou dans un univers de Fantasy. Les grands espaces et la technologie du futur n’apportent, finalement, pas grand-chose à l’affaire.
On regrettera, plus généralement, le manque de personnages et le peu de diversité dans les paysages abordés.
Lorsque, de plus, viennent se greffer sur les aventures de Xhan un complot et une réflexion sur le recyclage des travailleurs, on réalise que l’auteur découvre avec ce texte des outils de questionnement dont il mesure à peine la puissance. C’est l’écueil le plus courant pour qui arrive en science-fiction, que d’ignorer des décennies de spéculation et d’expérimentation littéraire.

Canisse arrive dans le paysage littéraire à une époque où les thèmes les plus courants de la science-fiction sont présents, plus ou moins dilués, dans la littérature grand public. Trop détaché de l’apport des classiques de la SF pour trouver pleinement sa place dans une collection spécialisée, ce roman, de bonne facture, peut cependant constituer un pont convenable entre les deux genres.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?