- le  

L'Indélicatesse du Cosmos

Stephan Martinière (Illustrateur de couverture), Eric Lequien Esposti ( Auteur)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/05/2011  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

L'Indélicatesse du Cosmos

Eric Lequien Esposti est un jeune auteur qui n'aime pas se raconter. Il a un parcours atypique. Après des études dans la publicité, il travaille dans la conception de logiciels et devient professeur de culture physique mais reste attiré par l'écriture. L'Indélicatesse du Cosmos est son quatrième roman mais le premier publié.
 
L'histoire...
 
En l'année 9kPie du 6e Cycle après O², la Terre est devenue un havre de paix. Tout du moins, il n'y a plus personne à combattre, si ce n'est soi-même et son prochain. Logan et sa famille sont des citoyens modèles de cette société qui cultive la torture et la délation au titre de régulateur social. Logan se voit bientôt promu en Logan', un être supérieur qui pourra, avec sa famille, partir pour une ambitieuse mission.
 
En effet le gouvernement terrien projette d'envoyer dans le cosmos un vaisseau spatial dont l'équipage sera chargé de débusquer n'importe quelle forme de vie et de la contraindre à entrer en guerre contre l'humanité. Mais le voyage révèle des adversaires autrement plus puissants que ce que pourrait combattre les humains. Le cosmos aurait-il l'indélicatesse de contrecarrer une mission si importante ?
 
... ou la fin de l'Histoire
 
Que se passera-t-il quand les hommes auront achevé toutes les conquêtes possibles et réalisé leur unité au sein d'une société globale ? Eric Esposti livre là une réponse jouissive et terrifiante d'un futur possible de l'humanité. Il s'amuse à prendre les travers humains pour les amplifier, les déformer et en faire de nouvelles normes. Il ne décrit pas une utopie mais plutôt un gigantesque défouloir des frustrations et de l'ennui ambiant d'une humanité désœuvrée.
 
Le voyage entrepris par l'équipage du B-zero devient alors une sorte d'Odyssée sanglante et irresponsable où les hommes croisent une faune cosmique qu'ils se chargent d'annihiler de leur mieux. En conséquence, la résolution de l'intrigue est, à juste titre, terrible et attendue mais laisse finement place à l'imagination.
 
Un Space-opera surréaliste
 
L'écriture d'Eric Lequien Esposti est fine et fourmille de trouvailles réjouissantes. Certains passages sont de véritables poèmes où Esposti s'amuse du rythme et des allitérations des mots et nous perd dans des cascades de termes abstraits que la raison a déserté mais pas le plaisir. 
 
En lisant L'Indélicatesse du Cosmos, je me suis surpris à penser à L'Ecume des jours de Boris Vian. Il y a dans ces pages un décalage, une insouciance, qui ne me semble pas fortuite. L'auteur cultive une ambiance doucement surréaliste et des personnages dérangeants et attachants. Sans atteindre la profondeur des oeuvres de Boris Vian, L'Indélicatesse du Cosmos offre une référence atypique et plaisante dans le paysage de la science-fiction actuelle.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?