- le  

Magic 7 - Tome 1 : Jamais seuls

Kid Toussaint (Scénariste), Giuseppe Quattrocchi (Dessinateur), Rosa La Barbera (Dessinateur)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 01/04/2016  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Magic 7 - Tome 1 : Jamais seuls

Kid Toussaint, alias Thierry Toussaint, est un scénariste belge de bandes dessinées. On lui doit Snooze paru chez Clair de Lune et Puzzle chez Horizon. Il a aussi traduit plusieurs comics, dont Freakangels, Nightschool et Maximum Ride (Le Lombard). Il est accompagné aux dessins de Magic 7 par Rosa La Barbera (qui a travaillé pour Disney et sur les séries Winx et Pop Pixie chez Rainbow, et sur Geronimo Stilton) et Guiseppe Quattrocchi (Codex Sinaiticus chez Glénat, L’Aigle et la Salamandre chez Soleil).

Une nouvelle vie

Léo arrive dans sa nouvelle école, et la rentrée commence plutôt mal, puisqu’il est pris à partie par les gros durs locaux et enfermé dans les sous-sols. Heureusement, il est capable de communiquer avec les fantômes et d’acquérir les connaissances que ces derniers avaient de leur vivant, une manière bien pratique de se sortir des situations les plus difficiles.

Il va bientôt découvrir qu’il n’est pas le seul à disposer de pouvoirs extraordinaires...

Les petits mages mènent l’enquête

La série Magic 7 nous présente le parcours de plusieurs adolescents qui sont les descendants des plus grands mages. Chacun d’entre eux dispose de dons spécifiques dont ils ne peuvent s’ouvrir à personne, sous peine d’être pris pour des fous. Ce qui les singularise de leurs camarades les rend aussi terriblement seuls, mais l’arrivée de Léo dans sa nouvelle école va changer la donne. Ce dernier va en effet faire la connaissance de Hamelin, dont le comportement étrange l’a conduit à être la tête de turc de son établissement. Il est maintenant accusé de vols, et l’aide des fantômes ne sera pas de trop pour aider à l’innocenter...

Le récit se focalise sur la vie de Léo et la relation difficile qu’il entretient avec sa mère qui l’élève seule et passe son temps au travail, et la façon dont il s’échappe de la morosité du quotidien à l’aide de son don. A la différence d’un Harry Potter qui va faire son apprentissage dans une école, on est ici face à des adolescents pleinement conscients de leurs pouvoirs, et qui les maîtrisent déjà. On est donc davantage dans la logique d’un comics de super-héros que dans celle d’une histoire de fantasy : comment les héros vont-ils user de leurs pouvoirs, et sachant qu’une menace mystérieuse plane et que leur rencontre a été un peu forcée, comment réagiront-ils quand ils l’apprendront ?

Les dessins mettent l’accent sur les personnages, avec un trait dynamique et des visages expressifs. Les décors sont par conséquent assez peu présents, mais restent suffisants pour bien situer l’action. La lecture est aisée et les scènes d’action très lisibles, et on suit les aventures de ces jeunes magiciens avec grand plaisir. Ce premier volet fait parfaitement son office de volume d’exposition, avec une galerie de personnages intéressants, et traite de manière très juste de la solitude et des affres de l’adolescence. Une série pour les plus jeunes qu'on suivra avec intérêt !
 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?