- le  

AEgypt

John Crowley ( Auteur), Monique Lebailly (Traducteur), Wojtek Siudmak (Illustrateur de couverture)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais UK
Aux éditions : 
Date de parution : 28/02/2001  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

AEgypt

A 59 ans, John Crowley n’est pas tout à fait un inconnu. Cet auteur américain s’est fait remarquer en écrivant le cycle du Parlement des fées publié il n’y a pas si longtemps chez Pocket. Tellement remarqué d’ailleurs que le même éditeur a décidé de ne pas attendre que sa nouvelle série soit achevée pour commencer à la traduire et à la publier. Voilà une belle marque de confiance. AEgypte est en effet le premier tome d’une tétralogie à laquelle Crowley travaille toujours dans sa maison du Berkshire. Mais lorsqu’on lit ce livre, on se dit qu’ils ont le nez creux aux éditions Pocket…

Peter Pan des temps modernes.

L’histoire d’AEgypte ressemble à un fantasme d’enfant. Rien pourtant n’y prédispose Pierce Moffet, un professeur d’histoire sérieux à la trentaine bien sonnée. Mais à l’aube d’un tournant colossal dans sa vie, il va s’embarquer dans une aventure très particulière et exotique pour lui. Il va écrire un livre ! Mais attention, pas n’importe quel livre ! Un roman sur l’AEgypte, la Terre mystérieuse qui évolue parallèlement à la notre et où dorment tous nos fantasmes d’enfants, angelots et magiciens en tête. L’idée est moins farfelue qu’il n’y paraît. Au cours de ses recherches, Pierce a retrouvé des allusions à ce royaume dans de nombreux livres de l’antiquité à nos jours, qu’il s’agisse de fiction ou de traités d’astronomie. En assemblant toutes ces petites brides d’informations, il va tenter d’écrire une histoire de l’AEgypte pour dévoiler sa présence au monde entier. L’entreprise est colossale et Pierce n’est pas au bout de ses surprises.

Le début d’un monument ?

Juger un premier tome d’un cycle est toujours délicat. Après tout, Crowley ne fait ici qu’ébaucher son histoire. Tout au long du livre, il plante le décor, s’étend sur la vie de ses héros et n’hésite pas à nous faire partager références historiques et théories sur le monde. Bref, l’intrigue en elle-même n’avance pas vraiment. Cela ne fait rien. AEgypte reste un livre très agréable à lire. Le style de Crowley est riche et plaisant, ses personnages sympathiques et l’on accepte volontiers ses errances narratives. On ira même jusqu’à dire qu’avec ce premier tome, ça sent le très grand cycle si le reste est de cette qualité. A suivre.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?