- le  

Agent des ordres

Antoine Robert ( Auteur), Vincent Laik (Illustrateur de couverture)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/01/2013  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Agent des ordres

Fan de littérature fantastique, Antoine Robert se lance dans l'écriture en 2013 avec ce premier roman : Agent des Ordres
 
Houston, on a un problème ! 
 
Alors qu'il devait retrouver un vieil ami sur la station orbitale Arianrod, Andrew Nosfentor et son équipage vont se retrouver confrontés à des renégats spi.
Arrivant à s'échapper de justesse à bord du Stardust, Nosfentor va essayer de démêler ce que lui a appris Paul avant de mourir et n'aurait jamais cru que cette petite aventure allait les mener aux portes d'une guerre interstellaire orchestrée par les Seelenfresser.
 
Galère interstellaire
 
On sait que dans la collection anticipation / fiction de Rivière Blanche se cachent parfois de vraies perles, avec son alléchant résumé Agent des Ordres présageait un bon space opera comme on a plus l'habitude d'y jouer, notamment en JDR (jeux de rôle), que de lire ce genre quelque peu évanoui au profit de nouveaux genres.
 
Disposant d'une bonne trame et d'un univers fourni, Agent des Ordres n'arrive malheureusement pas à immerger le lecteur dans cette mission ou plutôt devrais-je dire cette partie de JDR. Car le principal défaut de ce roman est sa transcription littéraire, mot pour mot, action pour action, d'une partie que l'écrivain a dû jouer ou en être le meneur. 
 
Fort en détail d'armement, d'équipement, de personnages, que l'on aime entendre ou expliquer au MJ lors d'une partie, cette surdose de descriptif intempestive dans un roman alourdit la lecture qui n'est déjà pas facile par des fautes de corrections disséminées au cours des pages.
Pouvant même deviner où se cache le MJ au cours du récit, on aurait aimé une écriture plus fluide et moins empaquetée dans ce halo de retranscription de jeu, avec une interprétation plus personnelle de l'écrivain.
 
Quel dommage pour Agent des Ordres de ne pas réussir à nous faire voyager et à s'intégrer dans l'intrigue de ce space opera qui mériterait bien une réédition retravaillée au laser. 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?