- le  

Aïfé

Frédéric Bihel (Dessinateur, Coloriste, Scénariste), Thomas Mosdi (Scénariste), Xavier Josset (Scénariste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/08/2003  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Aïfé

Malienda est une série un peu à part en bande dessinée. Pourquoi ? Parce qu'elle a d'abord été un univers de jeux de rôles imaginé par Thomas Mosdi avant d'être déclinée dans le magazine Casus Belli. Il a, par la suite, décidé de l'adapter en BD avec Frédéric Bihel et Xavier Josset. On lui doit également L'Île des morts avec Sorel, Xoco avec Ledroit, Korrigans avec Civiello et Les Héritiers du soleil toujours avec Bihel. Ce dernier avait de son côté déjà collaboré avec Josset pour La Quête de la Fille aux Cheveux d'Or.

Arrivée à Malienda

Mori, parti enquêter sur les troubles de l'île de Malienda parvient enfin à sa destination. Toujours accompagné de Sengann et désormais de Sak-Nussenn, il trouve un pays en proie à la guerre et tente de rejoindre la Cité des érudits. Mais c'est aussi l'histoire personnelle de Mori qui se joue. Encore hanté par la belle Aîfé, son destin l'attend pour lui révéler qui il est. Et la mort pourrait bien se trouver sur son chemin.

Obscur

Malienda fait partie de ces séries dont on ressort avec la certitude de ne pas avoir tout bien saisi. Un sentiment désagréable qui persiste malgré une deuxième lecture. C'est dommage parce que ce décor de fantasy est original et qu'il mérite d'être exploré. Reste que les tenants et les aboutissants de la série sont difficiles à appréhender, nous laissant sur la touche. Faut-il alors la réserver à ceux qui ont joué dans l'univers de Jeux de rôles imaginé au départ par Thomas Mosdi ?

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?