- le  

Au Guet

Stephen Briggs (Scénariste), Terry Pratchett ( Auteur), Patrick Couton (Traducteur), Graham Higgins (Dessinateur)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/09/2007  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Au Guet

Si vous regardez une encyclopédie de la fantasy au chapitre humour, vous trouverez sans aucun doute le nom de Terry Pratchett. Il s'est fait depuis des années une spécialité de la fantasy délirante et absurde avec sa série au long cours : Les Annales du Disque-Monde. Un cycle qui lui vaut un succès phénoménal un peu partout dans le monde. Rien d'étonnant donc à ce que des fous furieux aient envie d'adapter ses histoires au théâtre, en jeux vidéo ou en bande dessinée.

A noter quand même que les deux auteurs de l'album Au Guet (tiré du roman du même nom, le huitième de la série) ne sont pas tout à fait des inconnus. Stephen Briggs est LE spécialiste de Terry Pratchett, ayant déjà commis avec l'auteur Le Vade-mecum du Disque Monde, et adapté au théâtre Trois Sourcières, Mort et Au Guet. Et côté dessin, Graham Higgins a derrière lui de longues années de collaboration avec DC Comics ou Marvel.

La crainte du Dragon

Depuis quelques mois, les bas-fonds d'Ankh-Morpork s'agitent. Une secte essaie d'invoquer un dragon à des fins pas très avouables, ce qui met la cité en émoi. C'est une affaire pour les hommes du Guet et notamment Carotte, une jeune recrue élevée chez les nains !

De la difficulté d'adapter un roman

Si vous n'avez jamais ouvert un livre de Terry Pratchett, cet album va vous permettre de vous immerger totalement dans son univers délirant et haut en couleur. Ici, c'est le règne de l'absurde et du pastiche comme le personnage de Carotte, jeune homme costaud qui se croit être un nain parce qu'il a été recueilli par un couple à longues barbes lorsqu'il était bébé. Un héros très porté sur la loi alors que l'anarchie règne dans les bas-fonds d'Ankh-Morpork, et donc forcément complètement décalé dans univers où la violence et la roublardise ont force de loi.

Si l'histoire du roman est respectée dans cet album, les dessins sont, disons le clairement, particulièrement décevants. Outre qu'ils ne correspondent évidemment pas aux images mentales que s'étaient fait les lecteurs du livre et de la série (mais ça, Graham Higgins n'y peut rien) ils ont deux gros défauts. Tout d'abord des choix particulièrement étonnants en matière d'habillement, faisant cohabiter un style moderne très contemporain avec un style moyen-âgeux plus conforme à l'esprit des Annales du Disque Monde. Ensuite ils manquent très clairement d'application, Graham Higgins ayant choisi de se concentrer sur les personnages en laissant de côté les décors et les détails. Les arrières-plans sont d'ailleurs régulièrement de couleurs unies. Dommage quand la qualité du trait dans certaines cases laisse à désirer. Il en ressort une sensation de « bâclé » qui ne sert pas vraiment l'album.

Adapter un roman en bande dessinée est toujours un exercice périlleux. Il n'est ici pas vraiment réussi. Au point qu'on aura du mal à conseiller cet album à ceux qui ne connaissent pas l'oeuvre de Pratchett. Mieux vaut sans doute lire le roman, de meilleure tenue. Pratchett en BD, c'est raté pour cette foi-ci.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?