- le  

Cartographie du merveilleux

Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/04/2001  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Cartographie du merveilleux

Après son petit camarade Francis Valéry, auteur d’un très bon guide sur la science fiction paru il y a peu aux éditions Folio SF, c’est au tour d’André-François Ruaud de livrer un nouvel ouvrage d’étude et d’initiation sur les littératures de l’imaginaire. Cette fois, il s’agit de fantasy, un genre en pleine expansion et auquel se sont frottés de nombreux auteurs de Tolkien à Zelazny en passant par Mathieu Gaborit et David Calvo en France.

Pour la petite histoire, André-François Ruaud est surtout connu pour être le capitaine de la plus vieille revue de science fiction dans l’hexagone : Yellow Submarine. Après quelques 130 numéros en une quinzaine d’années, celui-ci est désormais bimestriel et continue toujours sa route. Sa direction n’a pas empêché notre homme de publier un roman Des Ombres sous la pluie (1999, Bifrost/Etoiles Vives), quelques guides sur Star Trek et des articles sur la SF à droite et à gauche (notamment dans la toute jeune revue de fantasy : Faerie).

Un historique de la fantasy et 100 propositions de lecture

En résumé, un tel parcours qualifie d’office André-François Ruaud pour ce genre de guide. Il le montre d’ailleurs dans Cartographie du merveilleux conçu en deux parties bien distinctes. Tout commence avec sa propre définition de la fantasy : « une littérature fantastique, incorporant dans son récit un élément d’irrationnel qui n’est pas traité seulement de manière horrifique, présente généralement un aspect mythique et est souvent incarnée par l’irruption ou l’utilisation de la magie ». A partir de là, il brosse dans les 90 premières pages du livre un début d’historique du genre, de ses origines (des grandes sagas et Chrétien de Troyes) aux auteurs contemporains. L’exercice n’est pas si simple qu’il n’y paraît. Heureusement, notre auteur a su éviter la lourdeur d’un style académique qui aurait pu ennuyer les lecteurs. Au contraire ! Son historique survole toutes les périodes et s’appuie sur un grand nombre d’exemples et d’écrivains.

La suite est un ensemble de propositions de lecture pour amateurs de fantasy. Une centaine de livres indispensables y sont résumés et accompagnés de quelques notes sur la biographie de leurs auteurs. La grande particularité de ces pages est de contenter tout le monde. Les néophytes pourront découvrir les chefs d’œuvres du genre et les écrivains clefs (Fritz Leiber, Michael Moorcok, J.R.R. Tolkien…). Quant aux fans éclairés, ils pourront se faire une nouvelle liste de courses chez leurs libraires avec des auteurs moins connus. André-François Ruaud pousse même jusqu’à présenter des livres non encore traduits en France mais dont l’intérêt lui paraît évident.

Indispensable mais un peu court

Cartographie du merveilleux est un ouvrage indispensable pour tous les amateurs de fantasy. Ils y trouveront pas mal d’informations sur leur genre préféré. Mais attention, il ne s’agit que d’un guide de lecture et d’un survol de la fantasy. Son seul défaut est son nombre de pages, 260 au total. Il en aurait fallu peut-être le double ou le triple pour rentrer véritablement dans le sujet. Il n’en reste pas moins pour les fans une bonne base pour assouvir leurs passions.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?