- le  

Catalyseur

Jeph Loeb (Scénariste), Michael Turner (Dessinateur), J.T. Krul (Scénariste), Christina Strain (Coloriste), Beth Sotelo (Coloriste), Peter Steigerwald (Coloriste), Nicolas Meylaender (Traducteur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/01/2007  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Catalyseur

Né en 1971 aux Etats-Unis, Michael Turner a d'abord voulu devenir médecin avant d'être rattrapé par sa passion pour le dessin. Embauché chez Top Cow, il a lancé les séries Witchblade et Fanthom. Entre temps, il a également pris le temps de dessiner Soulfire que Delcourt se propose d'éditer en Français.

Mal is The Good Guy

En 2211, ça va plutôt mal pour San Francisco. La ville est en flammes à cause des attaques répétées d'un énorme dragon. Son propriétaire souhaite mettre la main sur Mal, un adolescent qui ignore qu'il est celui qui doit ramener la magie dans notre monde. Rien de moins ! Heureusement, ou pas, une jeune femme ailée le prend sous sa protection.

Un comics un peu banal

Avec Soulfire, Michael Turner et ses scénaristes ont pris le pari osé de mélanger des éléments fantasy avec un univers de science-fiction. Résultat on trouve des Dragons cybernétiques et des chevaliers qui tiennent plus du robot que du roi Arthur. Graphiquement l'esthétique de la série est plutôt réussi sans être pour autant révolutionnaire. Et c'est d'ailleurs sans doute ce qu'on reprochera à Soulfire. Tout y est plutôt convenu et classique. Il s'agit d'un comics moyen, qui se lit avec plaisir mais sans plus. Les personnages sentent trop le déjà vu pour cela et l'intrigue est plutôt cousue de fil blanc. Il faut avouer que le coup du « jeune ado qui doit sauver le monde malgré lui » sent légèrement le réchauffé, dragon cybernétique ou pas. Quant au graphisme, s'il est dans la norme, il n'en sort malheureusement pas avec ses monstres technologiques, ses héroïnes à la plastique parfaite et ses héros à la machoire carrée. Bref, l'ensembe manque cruellement d'originalité ou de ce petit plus qui pourrait donner envie de lire la suite. Jusqu'ici Soulfire n'est qu'un comics de plus. Banal. Affreusement.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?