- le  

Dimension de Capes et d'Esprits

Collectif ( Auteur), Anthony Geoffroy (Illustrateur de couverture), Eric Boissau (Anthologiste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/11/2010  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Dimension de Capes et d'Esprits

Tous les ingrédients sont réunis dans cette anthologie pour nous plonger dans l'aventure, l'action, le mystère et pour retrouver notre enthousiasme d'enfant.

Les textes réunis ici sont signés par des auteurs dont les noms ne sont, pour certains, pas inconnus des amateurs du genre : Leni Cèdre, Lucie Chenu, Nicolas Cluzeau, François Damaudet, Jess Kaan, David S. Khara, Laurent Gidon...

Aventures et mystères sous l'ombre de Dumas

Souvent la fantasy est associée au Moyen Age, période généralement imaginée comme sombre et violente. Mais les textes de cette anthologie se placent dans l'univers de Dumas, où l’épée devient rapière et la cuirasse devient dentelle, ce qui s'avère une très bonne idée et une vraie réussite.

Entre les bons mots au cour d’un duel épique sur le pont d’un navire dans l'excellent Dragon des Mers de Nicolas Cluzeau ou encore l’ascension discrète d’une Dryade à la cour du roi de France dans Ayehannah de Lucie Chenu, mon cœur balance. C’est une véritable ode au genre littéraire que sont les romans de Capes et d’Epées. Les différents auteurs s’en donnent à cœur joie pour emmener les lecteurs dans leurs visions d'univers riches et flamboyants.

Certaines de ces nouvelles sont peut-être un peu courtes à mon goût mais c’est surtout parce que le plaisir de les lire était là. Si La Main du Diable de Serge Dounovetz ou encore Les Hommes de l’Ombre de Pierre-Luc Lafrance nous laissent un peu sur notre faim, c’est au fil des pages de cette anthologie que l’on côtoie l’aventure avec un grand A. Les histoires sont en droite ligne avec des romans comme Les Lames du Cardinal de Pierre Pevel ou encore les aventures tumultueuses du Capitaine Alatriste d’Arturo Perez-Reverte. Les auteurs renouvellent le genre avec brio, pour la plupart.

Un bémol, toutefois, avec L’Oeil de la nuit de Oksana et Gil Prou qui démarre si bien, à la manière de D’artagnan qui part au secours de la belle Constance, mais dont la fin devient celle d'une nouvelle de SF, avec une projection des personnages vers une autre dimension extraterrestre pas très heureuse.

Le lecteur trouvera donc douze nouvelles qui se suivent mais ne ressemblent pas et revisitent le genre. Il ne sera pas déçu et ce livre est à conseiller à tous ceux qui ont rêvé en lisant Les Trois Mousquetaires et des séides du Cardinale, mais aussi à tout amateur d’aventures riches et fantastiques. Un vrai petit bijou. Nous sommes très loin de la brutalité et de la barbarie rencontrée dans la fantasy en général.
Installez-vous confortablement dans le meilleur de vos fauteuils et profitez, en attendant le deuxième tome de la série.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?