- le  

Famille

Roke (Scénariste), David Aja (Dessinateur)
Langue d'origine : Espagnol
Aux éditions : 
Date de parution : 31/10/2006  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Famille

Commencée avec Alberto Jimenez au dessin, la série des Fugitifs de l’Ombre change de main pour ce deuxième album. C’est désormais Aja qui tient les pinceaux dans un style proche toutefois du premier dessinateur. Côté scénario, on retrouve Roke à qui l’on doit également la série des Royaumes engloutis (toujours chez Paquet).

Dana l’humaine et Gévaudan le loup garou

Dana et Gévaudan sont des fugitifs dans un monde devenu la proie des vampires. Un couple pourchassé qui cherche à atteindre le dernier royaume humain qui tient encore tête aux buveurs de sang. Mais à deux que peuvent-ils faire contre une horde ? Surtout quand Gévaudan se retrouve avec une sale blessure...

Un dessin bien spécial

La première chose qui frappe dans cette série, c’est le dessin. Si le changement de dessinateur s’est fait dans la continuité, Jimenez comme Aja nous offrent un trait qui emprunte beaucoup aux jeux vidéo (notamment à un précédent épisode de Warcraft) et aux dessins animés. Les visages sont tout en angles tandis que les muscles sont hypertrophiés. Un résultat renforcé par des couleurs très vives et souvent chaudes. Ce n’est pas forcément désagréable à regarder, juste étonnant. Côté histoire, le récit par un peu dans tous les sens et on a parfois du mal à raccrocher les wagons. Le scénario mise beaucoup sur l’action et sur les flash-back. Pas de quoi nous emporter complètement avec en plus quelques lieux communs un peu lassants. Evidemment, il faudra attendre le prochain tome pour se faire un avis définitif. Pour l’heure, Les Fugitifs de l’ombre est une série trop moyenne pour qu’on la conseille à part aux amateurs de fantasy et de gros muscles.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?