- le  

Fées, sorcières ou diablesses

Ray Bradbury ( Auteur), Fredric Brown ( Auteur), Barbara Sadoul (Anthologiste), Eugène Grasset (Illustrateur de couverture), Homère ( Auteur), Andersen ( Auteur), Virginie Grenier ( Auteur)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/07/2002  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Fées, sorcières ou diablesses

Au fil des ses anthologies chez Librio, Barbara Sadoul est en train de revisiter les grandes figures du fantastique. Après Les Cent ans de Dracula, les loups-Garous (Gare au garou!) et les spectres (Un Bouquet de fantômes), voici maintenant l'heure des Fées, sorcières et autres diablesses. Tout un programme tant le thème est vaste. Car la figure de la femme dans le fantastique change tour à tour, angélique ou diabolique, parfois même les deux.

Souvenirs, souvenirs

Cette anthologie est basée sur treize textes (tout un symbole !) mélangeant contes traditionnels et littérature contemporaine. Ainsi Ray Bradbury côtoie Homère et Andersen au fil des pages. On relira avec plaisir quelques "musts" de notre enfance comme par exemple La Sorcière du placard aux balais. Souvenez-vous de cette petite histoire d'un homme qui achète une maison dont un placard cache une sorcière. Pour éviter qu'elle ne sorte, notre héros ne doit surtout pas chanter "sorcière, sorcière, prends garde à ton derrière"… Un texte en forme de souvenir qui réjouira ceux qui ont été traumatisés par ce petit conte étant enfant (moi le premier). Parmi les autres textes à noter celui de Frederic Brown, Les Farfafouilles, une petite merveille qui fait froid dans le dos comme il savait si bien le faire entre humour et terreur, ou bien encore Le Couloir de Virginie Greiner, ou quand la fantasy moderne se mêle au cadre traditionnel des contes.

Bien joué pour démontrer son propos

A travers cette anthologie, Barbara Sadoul montre bien que le mythe de la femme ensorceleuse est éternel, même s'il s'agit ici en général plus de sorcières que de bonnes fées. La preuve en est faite avec des textes venant de siècles différents. Côté plaisir, la qualité est là. On regrettera simplement que certaines nouvelles ne soient présentes que pour information. Je pense notamment à celle d'Homère. Elles ne font qu'illustrer le propos de l'anthologiste sans réel intérêt du point de vue de littéraire. Reste dans l'ensemble un bon recueil pour retrouver certains contes et se délecter avec certains auteurs.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?