- le  

Fille de l'Empire

Raymond E. Feist ( Auteur), Anne Vétillard (Traducteur), Janny Wurts ( Auteur)
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/04/2006  -  livre
voir l'oeuvre
Commenter

Fille de l'Empire

Décidément, Raymond E.Feist ne fait rien comme les autres. En s’associant à Janny Wurts, il a décidé d’explorer la société médiévalo-fantastique des Tsurani dans la série des Chroniques de Krondor (souvenez-vous, c’était le monde parallèle qui attaquait les terres de Pug et de ses amis…). Et plutôt que de composer un univers d’influence celtique ou nordique, ils ont préféré prendre l’option d’un joyeux mélange entre la société maya et la société moyen-âgeuse japonaise. Sûr qu’il y a quelques heures de documentation et de cogitation là-dessous…

Le résultat de toute cette agitation de neurones est assez surprenant. Avec ce livre, on entre dans une société complètement basée sur l’honneur et la tradition. On s’y suicide lorsque l’on perd la face et l’on meurt gaiement au combat, persuadé que la mort par l’épée est la plus belle manière de trépasser qui soit.

Intrigues et politiques

Evidemment, ce carcan social prévaut surtout pour les grandes familles de nobles qui jouent avec cette tradition pour piéger leurs rivaux et les conduire au suicide par déshonneur. Cette guerre est essentiellement politique. En intriguant, ces clans essaient tous de se faire une place au soleil et de se rapprocher le plus possible de leur souverain. Ainsi, ils espèrent recueillir au passage richesse gloire et pouvoir.

Lorsque l’on a de tels objectifs, la pitié et la compassion ne sont pas de mise. Pour preuve le cas de la famille des Acoma. La perte du Seigneur et de son fils décédés tous deux prématurément a laissé à sa tête une jeune fille, Mara, d’à peine seize ans. Comme des vautours, tous les ennemis de son défunt père aimeraient bien profiter de son inexpérience pour porter un coup fatal à la position politique de sa famille. Mara aura besoin de toute sa ruse et des avis éclairés de ses conseillers pour échapper aux complots qui se trament et tenter de restaurer l’honneur et le pouvoir perdus des Acoma. Heureusement pour elle, son intelligence compense largement son manque d’expérience (grosso modo, elle est fourbe).

Ce que j’en pense :

Au risque de décevoir les amateurs d’histoires épiques et musclées, les auteurs ont choisi de faire de Fille de l’Empire un livre de fantasy politique. Ici ça complote, ça trahit et ça assassine dans tous les coins… Bref, c’est un roman fort réjouissant ! Avec son style fluide, ses personnages fouillés et son intrigue passionnante, Feist prouve qu’il est un écrivain de grande classe. Apparemment, Janny Wurts aussi… J'ai lu a eu une bien bonne idée en rééditant ce roman d'abord paru aux éditions de la Reine Noire puis chez Bragelonne.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?

{{insert_module::18}}