- le  

Fille ou glaçon ?

Colonel Moutarde (Scénariste, Coloriste, Dessinateur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/12/2006  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Fille ou glaçon ?

Derrière l’amusant pseudonyme de Colonel Moutarde (clin d’œil au jeu de société Cluedo), se cache une illustratrice reconnue avant tout dans le milieu de la presse (Les Inrockuptibles, Vogue Japon, Madame Figaro, Okapi, Astrapi pour ne citer que ces titres).
Colonel Moutarde publie sa première BD en 2000 : Le Meilleur de moi chez Dupuis (2 tomes, avec au scénario son compagnon Philippe Dumez), suivi de Johnny Rien-à-foutre chez P.L.G (2 tomes également, scénario d’Andy).
En 2006 paraît le premier album de Grenadine et Mentalo, Haut les mains, peau de pingouin ! Certaines des histoires ont été publiées auparavant dans le mensuel BD jeunesse Capsule Cosmique (édition Milan, fin de parution en 2006)

Les histoires d’une petite Inuit et ses doudous…

Grenadine est une petite Inuite, et Mentalo son doudou, un pingouin héroïque.
Pour Noël, Grenadine aimerait un éléphant mais on lui offre un âne, Kokeliko.
Les trois amis ont des journées bien occupées : il faut retrouver un lemming disparu, faire un stage de survie, faire tomber sa dent pour que la petite crevette passe (oui, sur la banquise, c’est une petite crevette et non une petite souris !). Comme la fillette veut dormir avec ses deux doudous le lit n’est plus assez grand !...

Un univers mignon, mais des chutes qui tombent à plat


Lues indépendamment les gentilles histoires de Grenadine et Mentalo fonctionnent bien, faisant sourire. En album elles se suivent plutôt maladroitement, sans vraiment de fil conducteur. Chaque nouvelle histoire est prétexte à une aventure mais ne rappelle pas la précédente ou une trame principale.
Certaines des répliques entre les personnages sont bien trouvées et amuseront les jeunes lecteurs.

On sent que les auteurs ont souhaité aborder des sujets graves, ou, essayé de glisser quelques notions importantes dans les aventures de la petite Inuite et son doudou ; par exemple : l’équilibre alimentaire des animaux ou des humains, l’émancipation d’un individu dans un groupe etc. Or, à peine effleurées du doigt, on arrive déjà à la chute parfois convenue souvent légère.
Côté dessin, le trait minimaliste et élégant de Colonel Moutarde a tendance à figer les personnages mais l’ensemble, grâce aux couleurs acidulées, est frais et pétillant.

Un tome 2, moins pertinent que le premier, qui séduira assurément le lectorat jeunesse (très jeune) mais pas au-delà…
De plus le graphisme et le personnage de Grenadine, dégourdie, mignonne et un peu « peste » aussi, plairont davantage aux petites filles.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?