- le  

Inhumain

Denis Bajram (Scénariste), Thibaud De Rochebrune (Dessinateur), Valérie Mangin (Scénariste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 02/10/2020  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Inhumain

Après l'atelier bandes dessinées d'Angoulême, Thibaud de Rochebrune a d'abord travaillé dans le dessin animé. D'abord dessinateur, il publie en 2001 un album court, le comics Les Veneurs aux éditions Le Cycliste, sur un scénario d'Ebatbuok. Il travaille ensuite sur la série Bluehope, avec Serge Meirinho et Nadine Thomas. Depuis 2005, il écrit et dessine Filii chez Bamboo.

Denis Bajram est né en février 1970 en région parisienne. Passionné de dessin dès l’âge de 8 ans, avec les aventures de Goldorak. Il étudie les Beaux-Arts puis les Arts Déco de Paris. Très actif dans divers Fanzines BD dont le Goinfre jusqu'à un Alph'art au salon d'Angoulême 1994. Son premier album Cryozone (avec Cailleteau au scénario) sort en 1996 chez Delcourt. Traduit aux Etats-Unis chez Marvel, il est devenu une référence en matière de science-fiction. Il fonde avec sa compagne scénariste les Editions Quadrants, réalisant Trois Christs, un album concept. Il code également un jeu vidéo Urban Terror.

Valérie Mangin est née à Nancy en 1973. Passionnée d'Histoire et de langues anciennes, elle entre en 1994 à l'école nationale des Chartres où elle a soutenu une thèse d'Histoire. Valérie Mangin est également passionnée de BD. En rencontrant Denis Barjam au hasard d'une séance de dédicace pour Cryozone, elle se découvre une passion pour la narration. Elle a notamment publié chez Dupuis la trilogie Abymes.

"Un planet opera haletant et passionnant"

Un vaisseau en mission d'exploration s'écrase sur une planète océan inconnue. Des sortes de pieuvres géantes les aident heureusement à remonter à la surface. L'équipe du vaisseau fait alors la connaissance d'une étrange communauté d'humain primitifs et bien curieux. En plus d'être cannibales, ils vont alors découvrir peu à peu leurs origines.

Un thriller de SF

Pondre tout un planet opera est un défi des plus ambitieux. Le duo Bajram/Mangin l'a pourtant relevé, sous la palette et le trait de Rochebrune pour cette belle BD qui saura attirer rapidement le regard des amateurs de SF (et accessoirement d'ActuSF, c'est écrit sur le sticker de la couverture, me voilà donc dans une drôle de situation).

De prime abord, il y a des pieuvres, c'est forcément intriguant. On se souvient des êtres un peu tentaculaires de Premier Contact, l'œil avisé de l'expert saura ainsi qu'il faut toujours se méfier des pieuvres.

J'ai bien aimé la façon qu'a eu les scénaristes de nous conter cette histoire, déroulant le fil de l'intrigue petit à petit, pour obtenir progressivement plus d'indices sur la planète et la présence de la communauté. Sur toute la longueur de cette BD mon esprit a été littéralement happé par le désir d'en savoir plus. Du coup, oui, c'est un one-shot, mais quel one-shot !

Si le trait de Rochebrune peut s'avérer un poil classique, il excelle toutefois dans la colorisation de cet album, pour des ambiances qui changent littéralement d'une page à l'autre, permettant ainsi au regard de ne jamais s'ennuyer. L'exploration de cette étrange planète se fait aussi beaucoup via l'utilisation des différentes ambiances et gammes chromatiques. Pour ma part, en tout cas, ça a très bien fonctionné.

Je n'en dis pas plus, et je vous laisse la découvrir.

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?