- le  

Je sais que tu viendras...

Yslaire (Scénariste, Dessinateur, Coloriste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 30/04/2003  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Je sais que tu viendras...

Né en 1957 à Bruxelles (un 11 janvier pour être précis), Bernard Hislaire de son vrai nom, tombe vite dans le chaudron de la Bande Dessinée. Après un passage dans le fanzine Robidule et à l'Institut St Luc de Bruxelles, il commence par travailler pour Le Journal de Spirou avant d'entamer sa première BD en 1978 : Bidouille et Violette. En 1986, il change de cap et prend le pseudonyme d'Yslaire. C'est à cette date que commence l'aventure de Sambre. Avec Balac pour les deux premiers tomes, il entame le récit de cette belle histoire d'amour tourmentée dans une époque qui ne l'est pas moins (le milieu du XIXème siècle en France).

Malédiction et amour.

Tout commence par l'enterrement du père de Bernard Sambre. Le vieil homme qu'on disait atteint de folie a brûlé son âme en rédigeant La Guerre des yeux, un ouvrage prophétique pour sa famille. Il y est dit que le malheur des Sambre viendra des descendants de la tribu aux yeux rouges. Or à l'enterrement Bernard trouve une jeune braconnière du nom de Julie. Une fille aux yeux de braise dont il tombe éperdument amoureux. Mais le destin et sa sœur, respectueuse à l'extrême de l'œuvre de son père, lui permettront-ils de la revoir et de la retrouver, même si elle n'est qu'une roturière ?

Champagne !

Les premiers tomes de la série de Sambre ont marqué leur époque. Et à les relire, on comprend pourquoi ! Le trait est magnifique et au fil des pages on se laisse prendre complètement par cette histoire baroque et superbe. Un véritable chef d'œuvre de la BD. Certains esprits chagrins se demanderont pourquoi elle apparaît sur notre site. Pour chipoter nous dirons qu'Yslaire a fait d'autres œuvres de S-F et que la malédiction n'est pas un élément très rationnel. Mais surtout, cela aurait été dommage de se priver de vous parler de cette magnifique réédition. Surtout qu'un cinquième tome inédit arrive ! Que du bonheur…

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?