- le  

Jivaro Business

Patrick Renault (Scénariste), Leandro Fernandez (Dessinateur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 20/09/2007  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Jivaro Business

Patrick Renault est arrivé dans le monde de la bande dessinée à la suite d’études de lettres et de journalisme, après une incursion dans le monde des jeux de rôles et des romans fantasy. Jivaro Business est son premier album. En revanche, Léandro Fernandez n’est plus vraiment un débutant. Ce dessinateur argentin a même été nominé en 2003 aux Eisner’s Awards.
 
Dans la cour des grands…
 
Brian Hunter est un chasseur de têtes à la solde de puissantes multinationales. Froid et professionnel, il arrive toujours à ses fins. Appâté par le gain et par la plastique d’une ravissante avocate, il se lance à la recherche d’une vingtaine de retraités qui se révèlent être des anciens du renseignement, des dinosaures de l’espionnage. Il découvre peu à peu qu’il vient de mettre les pieds au beau milieu d’un complot née au cœur de la guerre froide et d’une ampleur considérable.
 
Un scénario très classique
 
Le trait de Fernandez est parfaitement maitrisé et donne de belles planches. Mais l’intrigue de cet album d’espionnage n’est pas vraiment très originale. C’est un scénario classique où des agents doubles de la guerre froide se trouvent à la base d’un complot d’envergure mondiale comme dans les bons vieux films d’espionnage.
Brian Hunter, jeune trentenaire dynamique, fleurte avec le monde de l’intelco et passe son temps à la recherche d’info et de personnes. L’intelligence économique d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec le monde des espions de 007. Mais à cause de l’enquête pour localiser des personnes âgées un peu particulières, il se retrouve alors plongé dans le monde des espions « à l’ancienne » avec son lot de bagarres et de gros calibres. L'intrigue de ce tome joue beaucoup de l'opposition de ces deux visions de "l'intelligence".
 
Malgré son coté classique, l’action est bien soutenue et l’intrigue est claire, ce qui donne au final un album facile à lire et pas désagreable du tout.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?