- le  

Jouets de guerre

Richard Starkings (Scénariste), Moritat (Dessinateur), Axel Medellin (Dessinateur), Ladrönn (Dessinateur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : 
Date de parution : 03/01/2013  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Jouets de guerre

Richard Starking est né en Angleterre. Il commence sa carrière dans les bureaux de Marvel UK en tant que responsable d'édition et concepteur. Il est aussi l'un des scénaristes de Zoids, Ghostbusters, Transformers et enfin le comics strip Doctor Who. C'est lui qui a créé Hip Flask et Elephantmen. Moritat alias Justin Norman a débuté sur des séries comme Stay Moonbeams, Attractive forces ou encore Solstice avant de collaborer sur Elephantmen avec Richard Starking. Mais on peut aussi constater son talent dans The Spirit, un comics mythique qu'il participe à relancer.
 
Ladrönn engrange les nominations aux Eisner Award et reçoit d'ailleurs celui du meilleur artiste en 2006 pour Hip Flask : Mystery City. Il oeuvre sur différentes couvertures comme The Spirit ou encore Green Arrow and Black Canary pour DC Comics. Axel Medellin est quant à lui né en 1975 au Mexique. Après des études et un diplôme en design industriel, il décide de devenir dessinateur de comics. Il travaille d'abord dans la pub puis l'illustration et le storyboard. Son premier projet est publié chez Metal Hurlant aux USA. Suivront d'autres comme Grimm Fairy Tales, ou encore Fablewood.

La guerre des animaux

Un obscur médecin de génie commence des recherches pour fusionner l'ADN humain avec celui d'animaux : c'est le début de la fin pour l'humanité. La corporation MAPPO décide de vendre ses prototypes de soldats au plus offrant et c'est l'Alliance Centre Africaine qui décroche le pompon.

La voici à la tête d'une armée constituée de créatures transgéniques aux talents guerriers inégalés. Les Elephantmen vont être le cauchemar des humains. Les massacres à grande échelle perpétrés par ces soldats n'ont d'autre motivation que la destruction de la vie humaine. Monstres surpuissants aux services de Mappo, les Elephantmen semblent invincibles mais c'est sans compter l'opiniâtreté des humains et leur volonté de vivre. La rébellion se met en place et portera un nom : Yvette...

La force de croire

Ce premier tome annonce une nouvelle série qui fait fureur aux USA, et à la lecture de cet opus on comprend mieux pourquoi. Les auteurs - et ils sont nombreux  - apportent tous leur coup de patte pour signer une histoire riche et forte d'émotions et d'action dans un monde apocalyptique. Le scénario tout en nuance de Richard Starking est une vraie réussite, tant par le déroulement du récit que par le cheminement de ses héros. En effet, petit à petit, le lecteur va voir se transformer les deux personnages fétiches du scénariste. Starking démontre ainsi que la guerre et son cortège d'horreurs fait de n'importe quel individu un monstre revanchard et sanguinaire.

La jeune Yvette et N°7, un hippopotame soldat, vont ainsi dans la fureur de cette guerre sans concession apporter une touche d'espoir et d'émotion très intense ; cet album n'est donc pas simplement un énième récit de combats sanglants. Richard Starking pose beaucoup de questions sur des notions comme l'humanité, le désir de vengeance ou encore la famille et la clémence.

Les dessins des différents participants servent au mieux le récit. Chacun des dessinateurs apporte sa sensibilité et son talent pour donner une œuvre très riche, dans un mélange de style qui donne une touche très originale à l'ensemble. C'est d'ailleurs un bel hommage à la bande dessinée que de retrouver la vision de Moritat, Ladrön et Medellin dans ce comics haut en couleurs. Au fil des pages vous verrez des machines de guerre aux formes qui ne sont pas sans rappeler certains mangas ou encore le visage de personnages dans un style épuré proche des BD franco-belge.

Voici donc un bel album qui nous promet bien du plaisir si la qualité est au rendez-vous pour la suite de cette aventure.

 

 

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?