- le  

Kérioth - Intégrale

Marc Antoine Boidin (Dessinateur), Pascal Bertho (Scénariste)
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/12/2010  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Kérioth - Intégrale

Pascal Bertho et Marc-Antoine Boidin ont signé avec la trilogie Kérioth leur première réalisation de bandes dessinées. Cette série est désormais disponible en un seul recueil, de taille réduite, rassemblant les trois volumes.

 

Manipulations et éveil du peuple

 

Kérioth est une caricature de ville. Administrée d'une main de fer par des dirigeants corrompus, elle végète dans un éternel présent. Ce n'est pas la présence d'un mystérieux vengeur masqué qui peut faire oublier la passivité des habitants.

Pourtant, Kérioth va mourir, disparaître sous les eaux. Un mystérieux parasite ronge les piliers qui soutiennent la ville au-dessus du fleuve. Les dirigeants, officiellement inquiets, lancent une expédition vers les sources du fleuve, d'où proviennent les petits animaux rongeurs de pierre. Embarqués dans cette aventure, plusieurs personnages hauts en couleur s'entassent dans un sous-marin et s'élancent, espoir de tout un peuple.


Mais il ne s'agit là que de la première des mystifications ourdies par les responsables de la cité. Depuis leur tour qui domine le peuple, ils tirent les ficelles et préparent en secret des actions qui doivent mener leur ville à sa destruction programmée. Pourtant, il suffit parfois de quelques grains de sable...


Les héros, au cours de leur périple, vont apprendre bien des choses sur eux, sur leur monde et sur l'avenir de leur cité. Résolus à sauver le peuple sinon la ville, ils vont devoir se battre pour ne pas être écartés et rendus muets par ceux qu'ils veulent faire tomber.

 

Un peu de tout, dans le désordre

 

Tout d'abord, Kérioth est un monde. Un univers clos ou presque, sclérosé et au bord de l'abîme. L'avenir passe par des changements que personne n'est prêt à accepter, ni le peuple ni la classe dirigeante. Les auteurs ont su avec bonheur imaginer des décors, des situations et des personnages qui s'intègrent sans heurts à cette pré-apocalypse. Il s'agit d'une aventure héroïque, celle de quelques malheureux qui, pour se sortir de la spirale de misère qui les entraîne vers leur fin, vont lutter et faire trembler les bases du pouvoir. Une saga qui les amène à découvrir que le monde ne se limite pas au fleuve et aux falaises de Kérioth.


Ce livre se veut aussi, dans une certaine mesure, une critique du pouvoir, des manipulations de ses dirigeants, des compromissions qu'il oblige à accepter et, finalement, du mépris des hautes castes pour le bas peuple. On y trouve même une légère critique de la religion. C'est là finalement, alors qu'il s'agit du sujet de fond de l'œuvre, que l'on peut rester un peu dubitatif sur le traitement. Accumulant les clichés (le Robin des Bois masqué, la dirigeante à demi folle, son fils idiot, les prêtres hallucinés et les scientifiques alcooliques, entre autres), cette BD ne fait que survoler les thèmes sans les approfondir ni vraiment proposer de solution. Le final, d'ailleurs – sans trop le dévoiler –, est en forme d'échec.

 

Cette histoire reste belle, tant par l'allant de ses héros – dans lesquels on sent bien que les auteurs se sont investis – que par la qualité d'inventivité du dessin. Une aventure intéressante, traitée peut-être un peu trop légèrement.

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?