- le  

Konan

Joël Parnotte (Dessinateur), Yann Le Pennetier (Scénariste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : 
Date de parution : 31/08/2007  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

Konan

Né en 1954 à Marseille, Yann le Pennetier a une bibliographie de scénariste BD assez impressionnante. On lui doit notamment Les Innommables, Nuit Blanche, des aventures de Spirou et Fantasio, d’autres de Lucky Luke, Les Exploits de Poison Ivy, Les Éternels, Célectin Speculoos ou bien encore Chasseurs d'étoiles. Sous son nom de Balac, il a également signé le premier tome de Sambre, la fabuleuse série d’Yslaire. Un nom qu’il a repris pour cette série, Le Sang des Porphyre, pour emmener les lecteurs en Bretagne avec aux dessins Joël Parnotte, le dessinateur des Aquanautes et de Hong Kong Triad.

La Bretagne au XVIIIème siècle

Famille de naufrageurs, les Porphyre est une famille qui vit sur le malheur d’autrui. Elle croise la route de la jeune Soizic qui a pris un étrange bijou sur le cou d’une noyée. Un acte qui a scellé le début de ses ennuis. Dans le même temps, Hyacinthe Porphyre a légué à ses fils un étrange œil de verre avec une inscription latine dessus. Parviendront-ils à la déchiffrer et résoudre le mystère qui entoure cet objet ? Dans la lande battue par les vents, les drames se nouent sur fond de légendes, d’amour et de malédictions.

Des dessins superbes, un scénario envoûtant

Le Sang des Porphyre est une série remarquable. Remarquable d’abord par ses dessins. Joël Parnotte est un virtuose qui s’applique dans chaque planche, rehaussant la finesse de son trait par la chaleur de ses couleurs. Les tons bleus des décors semblent un peu surréalistes pour tous ceux qui connaissent la lande bretonne mais l’ambiance sert bien l’histoire et c’est visuellement assez joli, d’autant que ses personnages sont bien expressifs et qu’il a une science assumée des mouvements : il n’y a pas d’effet « statique » dans les cases.

Remarquable ensuite par son scénario. Balac a su mêler plusieurs intrigues comme c’est rare de le voir en bande dessinée. Le résultat est vite prenant et on se passionne pour le destin de ses personnages. Il a su également s’appuyer sur les drames à naître pour rendre sa narration encore plus percutante. C’est souvent sur les douleurs qu’on fait de belles histoires. Un adage qui est ici conforté. Vraiment une excellente série BD.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?