- le  

L'Âme des dieux

Mario Alberti (Dessinateur, Coloriste), Kurt Busiek (Scénariste), Sophie Dabat (Traducteur)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Anglais US
Aux éditions : 
Date de parution : 31/12/2005  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

L'Âme des dieux

Né en 1960 aux Etats-Unis, Kurt Busiek a commencé sa carrière dans les comics il y a plus de 20 ans, en 1982 exactement. Une carrière bien remplie de collaborations notamment avec DC Comics et Marvel qui lui ont valu de se faire repérer par les Humanoïdes Associés qui lui ont proposé le scénario de Redhand. L’Américain est alors associé à l’Italien Mario Alberti, de cinq ans son cadet et qui oeuvre déjà sur Morgana.

Marqué par le destin

Redhand est un personnage marqué par le destin. Sans passé, il a été obligé de fuir le village qui l’avait recueilli à cause du malheur et de la destruction qui semblent attachés à ses pas. Mais sa fuite n’arrange rien. Accusé par erreur d’un vol dans une taverne d’une grande ville, il est recueilli par un médiocre sorcier et une voleuse. Encore une fois il va devoir tuer pour survivre sans parvenir à en savoir plus sur lui-même.

Du bon

Avec des couleurs toujours assez discrètes, parfois même un peu fades mais sans que cela soit déplaisant, ce deuxième tome de Redhand part sur les mêmes bases que le premier. Les dessins sont toujours à la hauteur, malgré quelques petits ratés, et sont au service d’une histoire qui, à défaut d’être complètement originale, a le mérite de bien maîtriser son sujet. Busiek préfère très clairement approfondir son personnage, avec ses colères, ses doutes et ses interrogations plutôt que de livrer des informations sur son passé. Les indices sont rares ce qui garde tout l’attrait de la série. Et au final, comme pour le premier album, on est séduit par ce héros perdu dans un monde inconnu. Une bonne série dont on est impatient d’avoir la suite.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?