- le  

La Citadelle du chaos

Koriakine (Dessinateur), Patrice Buendia (Scénariste), Philippe Chanoinat (Scénariste), Laurent Dury (Coloriste)
Cycle/Série : 
Langue d'origine : Français
Aux éditions : Collection :
Date de parution : 31/05/2005  -  bd
voir l'oeuvre
Commenter

La Citadelle du chaos

Né à Lyon en 1971, Patrice Buendia s'est lancé il y a peu dans la bande dessinée en scénarisant deux séries chez Bamboo : l'excellent Thomas Silane et Spiritus Sancti. A chaque fois, il est accompagné au scénario par Philippe Chanoinat que l'on a connu chez Soleil avec Les Teigneux. Dernier personnage de la bande Koriakine, un jeune dessinateur dont Spiritus Sancti est le premier album.

"Je suis un assassin pressé, surtout quand la vie du roi est en danger"

Spiritus et Sancti sont tous les deux chargés de déjouer un complot qui vise à assassiner le roi. Pour cela ils parviennent à s'introduire dans le cercle des conspirateurs, de sombres adorateurs du diable aimant les orgies et les sauteries sado-masochistes. Mais nos deux héros jouent un jeu dangereux. Même avec l'aide de D'Artagnan, il leur faudra être en permanence sur leur garde et agir au bon moment. Surtout ne pas sous-estimer ces fanatiques...

Confirmation

Deux ans après le premier opus, ce deuxième album de Spiritus Sancti confirme qu'il s'agit d'une très bonne série. D'abord parce que les dessins aérés de Koriakine sont plutôt agréables à suivre. Le trait est assez précis et il colle bien à ce style de cape et d'épée, tout en fluidité et en expression. Ensuite parce que si l'intrigue est classique, l'ambivalence entre les deux héros est intéressante. Entre Sancti qui a un cœur d'or et Spiritus qui a une bouille d'ange, tout serait pour le mieux si chacun n'avait ses démons. Le premier a été défiguré plus jeune et doit cacher son infirmité par un foulard. Le deuxième s'est engagé dans la prêtrise ce qui l'oblige à lutter en permanence contre la tentation. Des différences et une vraie amitié qui font tout le sel de cette histoire. Avec, en prime, pas mal de piques humoristiques entre D'Artagnan et Sancti. Bref, on ne s'ennuie pas une minute. Un très bon diptyque.

Genres / Mots-clés

Partager cet article

Qu'en pensez-vous ?